le blog de marie madeleine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 6 novembre 2016

En mode PAUSES

Pas envie d'écrire ici ni de lire sur les blogs car j'ai trop à faire dans la vraie vie! la vie est belle...

Un aperçu de quelques activités hors vacances ici

2016-11-01_15.50.32.jpg

jeudi 29 septembre 2016

oh la la

2016-09-09_15.40.59.jpg

Je suis partie deux semaines en Corse avec une amie, j'ai profité du soleil et de la mer, j'ai nagé dans les torrents à l'ombre des montagnes, je suis revenue et n'ai pas vu septembre passer. J'ai disparu de la blogosphère, je ne vous ai pas lus, n'ai rien écrit ici, je suis saturée d'écrans. Me revoilà juste pour un petit coucou, pour vous dire que je pense à vous, surtout à Célestine qui n'a plus son papa, que je vais aller aux nouvelles, que je n'oublie personne...

2016-09-09_22.20.28.jpg

Ce matin j'ai consulté le site d'une auberge en Suisse, imprimé un courrier à envoyer, recherché un numéro de tel, consulté le programme de cinéma, été retrouvée par une amie de lycée sur FB, ce soir j'ai réservé des places de théâtre, payé 2 années de blog, enregistré un billet de train, fait une commande, vérifié les horaires de mon prochain vol . Toute la journée j'ai bien sûr échangé des sms, communiqué par WhatsApp, envoyé des mails, et maintenant j'écris sur mon clavier en regardant l'écran. Tout sur écran. Oh la la! c'est effrayant.

Heureusement ce matin j'ai aussi médité, lu, écrit, pris une douche, cuisiné, mangé, tricoté, heureusement cet après midi j'ai marché, bavardé au téléphone, retrouvé une amie, je suis allée au cinéma. Encore un écran, mais bon! j'ai vu Frantz et c'était un beau film. J'ai flâné dans les rues, discuté en croisant les gens que je connais et suis passée devant les arbres habillés par nos soins la semaine dernière.

arbres.jpg

Ainsi va la vie, emplie de quelques petits riens qui m'ennuient et de beaucoup d'autres qui me réjouissent.

dimanche 21 août 2016

Juillet is over, août est en route

J'aime bien lire le matin la fenêtre ouverte. L'air qui passe à travers la chaleur me fait frissonner, les bruits de la ville sont rares et lointains. J'entends surtout les oiseaux. Après les mouvements de juillet, quelques jours excellents en Mayenne avec Jeanine et Jacques, deux journées chez mzs amies à Caen et Ouistreham, quelques jours chez ma sœur pour son anniversaire, une balade dans le Cotentin, des fruits de mer, du soleil, des nuages et des bateaux, juillet s'en est allé, je n'ai pas vu le temps passer...

2016-07-23_18.28.38.jpg

Le mois d'août est déjà bien installé. Je prends le temps de ne rien faire, le temps de lire, de marcher, d'admirer, d'étudier, de flâner, de regarder, d'écouter, d'attendre, de respirer, de méditer et de voir quelques amis. Trois jours à la campagne pour le plaisir de la nature, un peu de vie parisienne, quelques spectacles, des concerts au Parc Floral et surtout je profite de Vincennes qui sommeille. En septembre je partirai me laisser bercer par la douceur de vivre en Corse au bord de la plage...

2016-07-28_14.30.06.jpg

dimanche 17 juillet 2016

de-ci de-là, cahin caha...

Oui, laissons couler nos larmes, prenons notre part et semons des graines de paix. Soyons le colibri qui tente d'éteindre l'incendie dévastateur en prenant quelques gouttes dans son bec. J'ai eu des nouvelles de mes amis niçois et je participerai lundi à la minute de silence loin des haines et des conflits.

2016-06-29_18.26.15.jpg
Avant d'aller passer quelques jours avec Joëlle au sud de la Bourgogne, je m'etais arrêtée en Champagne, chez Yvette connue cette année à Châtel Guyon. Son mari est aussi charmant et accueillant qu'elle et de plus il fabrique un ratafia de Champagne apprécié par mon palais! Nous avons marché dans les vignes, arpenté de jolis villages, beaucoup échangé toutes les deux et passé deux jours délicieux.
Promenade dans le jura, brocante, exposition dans la journée, et cinéma, concert ou rami le soir...nous avons profité du calme et de notre belle entente dans la maison de famille de Joëlle. Je serais restée plus longtemps si je n'avais craint que Camille ne parte en Bretagne avec les enfants sitôt après les vacances comme elle me l'avait laissé entendre.
2016-07-06_17.37.47.jpg
J'avais loué une chambre comme l'an passé mais comme elle ne veut rien prévoir de crainte d'être freinée, je ne savais pas si je réussirais à passer une soirée avec chacun des trois grands comme ils aiment et comme j'aime. Ouf, elle a tardé à partir, ce fut possible et j'ai passé un moment différent et agréable avec chacun, des moments charmants avec Brune, d'autres sympathiques et animés avec les grands que j'ai emmenés visiter une scierie et marcher au bord de mon lac préféré.
2016-07-08_17.44.26.jpg
Cette incertitude est sans problème quand ça n'engage qu'elle mais toujours difficile pour moi qui souhaite m'organiser et malheureusement d'année en année ça ne s'arrange pas. Je suis revenue chez moi pour une semaine, concert, spectacle, amitié. Vivre est notre devoir mais garder la joie n'est pas facile.

lundi 20 juin 2016

Ma fille

Ma fille, ma grande fille, ma pitchounette devenue une jeune femme, Eve a eu 35 ans hier. Elle aime prendre des photos et là juste en face de sa maison, j'ai envie de vous montrer comme elle est bien chez elle un soir du mois de mai, le boîtier sur l'épaule, les pieds dans l'eau et l'île d'Elbe en toile de fond à l'heure où les ombres sont longues, l'heure du photographe...

2016-05-24_18.32.56.jpg

vendredi 17 juin 2016

Tricots de rue

2016-06-02_15.03.24.jpg

ça me trottait dans la tête depuis longtemps alors j'en ai parlé à "mes tricoteuses" et j'ai passé une annonce dans Vincennes info, et la journée Mondiale du tricot à Vincennes a été une réussite. Les "tricoteuses" de tous âges étaient présentes, celles qui savaient tricoter apprenaient à celles qui ne savaient pas, comme prévu. Et ce qui n'était pas prévu, c'est qu'il n'a pas plu! juste quelques gouttes en fin d'après midi après 3h de travail.

tricot-rue.jpg

Toutes étaient contentes de cette première, les novices et les autres. D'ailleurs lorsque le photographe de la ville est passé, nous avions le sourire pour la photo de groupe. Je suis fière de mon idée!

2016-06-13_17.17.15.jpg

Autre moment important pour le tricot de rue et opération réussie pour l'essayage des écharpes sur quelques arbres! Tout se présente bien, il ne reste plus qu'à coudre les 80 écharpes grandes et petites avant de les fixer sur les troncs et les branches à la fin de l'été. Les jardiniers sont venus pour voir comment protéger le bas et fixer le haut. J'avais plusieurs idées qui semblent convenir. Quel bon entraînement d'avoir eu à concrétiser les projets de fêtes et de déco dans les écoles!!

essayage2.jpg

Un grand merci à tous ceux qui nous ont donné de la laine, aux vincennois, à BdF, à Phildar et tout spécialement à Bonheur du jour qui m'a envoyé deux gros cartons de laine!

mardi 7 juin 2016

Mon bois

Depuis quelques temps je vais plus au théâtre qu'au cinéma.Pourtant j'ai vu récemment deux films qui m'ont touchée, Julieta parce que c'est beau. Beau du début à la fin, tout est beau, les couleurs, les visages, la finesse des sentiments...J'ai beaucoup aimé

Et dimanche j'ai enfin vu le film de Claire Simon sur le bois de Vincennes, MON bois, celui où je marche plusieurs fois par semaine. C'est là que j'ai étudié dés janvier 1969 après mes années à la Sorbonne dans l'université de nos rêves qui a complètement disparu . C'est le bois que je traversais chaque jour lorsque j'habitais avec G et partais prendre le métro tôt le matin pour ma première année d'enseignement, celui où j'ai emmené promener mes enfants presque chaque jour après l'école et tous les mercredis. J'ai reconnu tous les endroits, la grande prairie derrière la garde républicaine, la plaine de Beethoven, le lac Daumesnil, celui de Saint-Mandé et mon lac préféré, celui des Minimes. J'ai vu les petits chemins et les fourrés aux alentours de la porte jaune, les allées où mes enfants ont fait leur premiers essais en vélo. J'ai reconnu les terrains de rugby du Polygone et les profondeurs où s'abritent les tentes des sans-abris. J'ai vu la rivière où j'emmenais mes élèves pécher des tétards, où mon fils est tombé dans l'eau gelée recouverte d'une couche de glace sous les yeux de gens terrifiés . J'ai admiré des images qui ressemblent aux photos que je fais lorsque l'herbe est blanchie ou lorsque les bourgeons s'ouvrent. J'ai seulement regretté l'absence de la Cartoucherie. Dommage aussi de ne pas montrer de rondes joyeuses, ni de pique-nique de nos familles autour d'une nappe fleurie. Il n'y a pas non plus le vieux manège derrière la mairie où se sont succédées 3 générations de petits vincennois. Manquent les chants d'oiseaux et l'observatoire... Malgré ce choix de la cinéaste qui a préféré mettre en lumière des aspects plus secrets, j'ai passé un très bon moment en regardant "Le bois dont les rêves sont faits".

2015-09-20_15.44.29.jpg

dimanche 29 mai 2016

L'heure de l'apéro

2016-05-25_18.36.43.jpg
" Maman! Reviens! C'est l'heure de l'apéro! - oui oui ma fille j'arrive! je suis juste allée mettre les pieds dans l'eau." Après l'Auvergne, la Corse! J'étais rentrée de cure le 21 mai au soir et avais pris l'avion pour Bastia le matin du 22 pour rejoindre ma fille aux marines de Fiumalto. La maison est si près de la plage qu'on peut habituellement se baigner avant toute occupation mais cette fois-ci nous sommes à peine allées sur la plage. De toutes façons en mai c'est comme en Bretagne l'été, beaucoup de gens se baignent mais pas moi car j'aime l'eau bien chaude . Nous n'avons pris que 2 deux apéros avec les voisins, ce qui, en dehors des bains, est pourtant une des activités principales à la marina quand arrivent les beaux jours!!
2016-05-28_08.27.50a.jpgmaison côté mer
2016-05-29_17.30.21.jpg maison côté montagne

Nous avons œuvré toutes les deux du matin au soir dans la maison ou arpenté les magasins de mobilier et de bricolage pour boucler avant l'été. L'entrepreneur était censé avoir tout à fait terminé la rénovation mais il manque encore quelques bricoles et les portails devant et derrière. Eve devra y retourner pour vérifier les finitions d'ici deux ou trois semaines. Mais à l'intérieur des meubles sont arrivés, d'autres ont été rénovés et tout est prêt pour accueillir cet été ses locataires et ses invités, Tristan et sa famille. Il y a encore quelques semaines où la maison est libre mais elle se remplit vite.
fiumalto.jpgpetit aperçu du séjour
Il est vrai que c'est très agréable de vivre au soleil et d'avoir la mer sous les yeux toute la journée. Hier soir nous nous sommes échapées pour monter à Tribbiu près du village de Penta di Casinca, respirer les odeurs de montagne et admirer le paysage. Nous avons vu arriver quelques nuages sans trop de tristesse car nous devions ce matin retrouver l'une comme l'autre des températures plus fraîches et des nuages plus gris.
2016-05-28_19.21.07.jpg
Après avoir été très occupée et très entourée pendant tout un mois, au retour cet après-midi je me suis sentie un peu désorientée chez moi et un peu "chose" de me retrouver seule. Et puis tout s'est remis en place et la vie poursuit son cours. .

dimanche 8 mai 2016

un mois pour moi

Éclats de voix, grondements des moteurs, cliquetis, conversations et rires sous ma fenêtre se mêlent au roucoulement des tourterelles. Réveillée par l'installation du marché du dimanche à Chatel-Guyon, j'ouvre les volets pour faire entrer le soleil. sur le trottoir d'en face s'étalent les confitures d'Auvergne à côté des douceurs orientales et juste en dessous je ne vois que le toit de la baraque du fromager qui voisine avec l'étalage des robes et blouses légères. Je vais tout à l'heure en faire le tour pour faire le plein de fruits et légumes pour cette deuxième semaine du mois de mai.

C'est un mois pour moi! au mois de mai je m'occupe de moi, ce qui est habituel, et je ne m'occupe pas des autres, ce qui l'est moins. Le premier mai j'ai pris "l'autoroute de l'arbre" ( le nom me fait rêver) avant de longer l'Allier et de pénétrer au creux du Massif Central. Massages, jaccuzzi, bains de boue, me voici de retour au Pays des anges pour trois semaines. Le matin on me dorlote et l'après midi je danse, randonne, chante et participe au cours de Qi Gong ou découvre les environs... Ni stress, ni souci ni rancoeur, que du bonheur!

2016-05-02_09.45.07.jpg

mardi 26 avril 2016

ils parlent Bambara

Ils s'appellent Mahmoud, Sidi, Malle, Idrissa ou Mahamadou, ils ont entre 25 et 35 ans, parlent le Bambara et ont fui la guerre. Ils sont loin de leur pays, n'ont pas tous des papiers et cherchent du travail. Il y a ceux qui parlent le français et ceux qui ne le parlent pas car comme me l'a dit l'un d'entre eux, ils vivaient dans la brousse et c'est à la capitale que l'on parle français, pas chez eux! La capitale c'est Bamako. Eux viennent tous de la province de Kayes et vivent depuis quelques mois à Vincennes, hébergés par une association dans un foyer pour hommes. Deux d'entre eux sont allés à l'école et ont décidé d'apprendre aux autres à parler, à lire et à écrire.
C'est à une amie assistante sociale qu'ils ont demandé de les aider et c'est elle qui nous a sollicitées. Depuis quelques mois Danièle fait travailler le mardi soir ceux qui ont été scolarisés au Mali et Anne-Marie et moi,chacune un soir différent, tentons l'alphabétisation de ceux qui n'ont pas pu aller à l'école. C'est pour ça que chaque semaine je prépare leçon et cahiers avant d'aller passer deux heures avec eux. Certains n'ont jamais utilisé un crayon, d'autres prennent encore les feuilles à l'envers mais ils ont tous un grand désir d'apprendre et une volonté tenace. Ils sont appliqués, extrêmement gentils, contents, respectueux et reconnaissants. Chaque lundi je traîne un peu la patte pour sortir puis de 20 h à 22h je les fais parler, lire et écrire en leur tenant parfois la main. Nous rions beaucoup et lorsque je rentre chez moi, chaque fois, mon pas est alerte et mon coeur joyeux. Nous avons décidé ensemble de leur organiser une bibliothèque avec des BD, des livres illustrés et faciles à lire.

2016-04-11_21.33.43b.jpg

mercredi 20 avril 2016

chacun son style

Ils sont venus passer dix jours à Vincennes. Comme d'habitude ils étaient tous chez les beaux-parents de Tristan. Ce fut un grand plaisir car Tristan est venu chaque jour passer un moment et nous avons pu ensemble avoir de vrais échanges. Comme la dernière fois chaque enfant est venu deux ou trois jours chez moi. Selon le temps j'ai varié les occupations, avec Odin j'ai joué aux dames, avec Lelia je suis allée au musée d'Orsay et avec Zian j'ai profité du bois. Nous avons aussi passé une journée avec amis et cousins au parc floral, les enfants et leurs parents sont allés à Disneyland. Ce fut un beau séjour pour eux et pour moi.

Cette fois-ci c'est Odin qui est venu le premier. Il s'était plaint à juste titre "c'est toujours Lelia ou Zian". C'est un enfant intelligent, affectueux et sensible. Ma difficulté avec lui c'est qu'il se sent toujours lésé ou en compétition avec les autres, "je vais plus vite, je saute plus haut, elle l'a eu plus que moi, il n'y arrive même pas! etc...". Même avec Zian de 3 ans son cadet il se mesure sans cesse. Comme je n'ai aucun esprit de compétition, c'est plutôt compliqué pour moi. Odin joue peu tout seul mais il aime les jeux de société, memory, cartes ou autres. Cette fois-ci je lui ai appris à jouer aux dames et nous avons fait plusieurs parties. Bien sûr je l'ai guidé et me suis laissée perdre une fois pour lui montrer que ça n'enlève rien au plaisir de jouer. Odin commence à lire tout seul et ça c'est super! Au square, pas de problème, il lui suffit d'un ballon et d'un autre joueur pour qu'il soit content.

2016-04-11_08.31.10a.jpg

Autre garçon, autre style avec Zian. C'est un enfant facile pour moi. Il obéit sans grogner sauf quand il se rebelle contre son frère mais il sait aussi se détourner du conflit. Il a un côté bonhomme et se laisse parfois entraîner pour quelque bêtise. C'est souvent lui qui se fait surprendre alors que les autres ont filé. Zian peut jouer lontemps tout seul avec des voitures, des Kaplas, des legos ou un bout de bois. Il est très ingénieux, bricoleur et observateur. C'est monsieur "donc" et "car..." . Si au dernier moment nos projets changent et qu'au lieu d'aller au bois, je choisis d'aller au square où une amie viendra me rejoindre, pas de problème! "Bon, d'accord" dit-il, s'adaptant facilement au changement. A table c'est celui qui se tient le mieux. Il aime manger et n'est vraiment pas difficile. Il aime aussi bien sûr que je joue avec lui.

2016-04-15_14.54.43a.jpg

Quant à Lelia c'est incroyable comme elle me ressemble! C'est tellement vrai que souvent je ressens ce qu'elle ressent, je comprends ce qu'elle veut dire, je souffre ce qu'elle souffre et même ses colères ne me sont pas étrangères. Elle déteste l'injustice, aime aider les autres sauf si c'est une exigence parentale qui lui semble injuste par rapport à ses frères. Active et joueuse, elle saute, grimpe et court avec plaisir mais a besoin de calme et de silence et chez moi tricote en bavardant tranquillement ou berce sa poupée qui n'arrive pas à s'endormir ou a du mal à digérer. Elle passe aussi beaucoup de temps à lire. Elle a des élans d'indépendance et un grand besoin d'être différenciée de ses frères. Elle entre dans l'âge des copines et des secrets et m'a confié qu'elle voulait venir en vacances chez moi longtemps pour être un peu seule. C'est amusant car au même âge j'aimais partir sans mes frères et soeur même si c'était pour rejoindre la famille de mon parrain qui avait déjà 10 enfants.

2016-04-12_15.34.01.jpg

J'ai moins profité de la jolie petite Brune toute souriante qui me fait tant penser à Eve bébé. Elle est toute mignonne et j'aurais bien aimé la garder lorsque la petite famille est partie à Disney mais Camille préféra la confier à sa maman, ce que je peux comprendre.

Sans_nom_1.jpg

lundi 28 mars 2016

parce que

2016-03-17_15.11.27.jpg

Parce que j'aime le calme et la beauté du lac, parce que je trouve formidable que les voitures s'arrêtent lorsqu'on approche d'un passage piéton pour vous laisser passer, parce que j'apprécie la courtoisie des passagers du tram et la gentillesse des vendeuses ou des vendeurs, parce que chez Eve et Franck nous sommes dans la verdure au coeur de la ville, parce que j'aime passer du temps avec ma fille, je suis toujours un peu triste de quitter Zurich.

2016-03-18_15.52.32.jpg On aperçoit l'appartement de ma fille derrière les arbres, au troisième étage de la maison la plus à gauche sur la photo

Parce qu'ici les gens se bousculent pour monter dans le métro ou le tramway, parce que tous se précipitent sur les trottoirs, les couloirs et les escaliers dans une ambiance de stress, parce que je supporte mal la musique trop forte de mon voisin et son agressivité, parce que je me fais du souci lorsque Tristan ou l'un de ses enfants ne va pas très bien, parce que j'ai à nouveau un zona qui me fait mal et me démange terriblement, je me sens fatiguée, fatiguée....
J'ai passé de belles Pâques chez ma sœur, j'ai assuré ce soir mes deux heures d'alphabétisation hebdomadaires au foyer malien, et je vais me coucher tôt.

mardi 15 mars 2016

du côté des hommes

J'ai tricoté pour les hommes de la famille. Tout d'abord pour l'anniversaire de Franck le 14 février. Eve m'avait suggéré de lui tricoter une écharpe assortie au petit bonnet fait l'an dernier qu'il met tout le temps car il est bien chaud et tient dans la poche. Alors j'ai pris la même laine mérinos tricoté avec des aiguilles N°3, étroite juste assez longue pour glisser les pans dans la boucle, selon les recommandations de ma fille. "pas trop longue Maman!"

2016-01-24_11.16.54.jpg

Pour Tristan né le 3 mars j'avais prévu de tricoter un pull fin en coton car il n'a jamais froid et ne porte pas de laine. Ce fut une petite aventure pour laquelle j'ai eu beaucoup d'aide. C'est Claudine m'a rapporté le coton que j'avais choisi à la lainière de Wazemmes lors d'une visite à son fils à Lille. J'ai commencé l'ouvrage tranquillement en rentrant de Rome. Je l'ai interrompu pour répondre à la demande de bonnets. Je pensais reprendre comme prévu juste après Noël mais c'était sans compter sur une crise d'arthrose qui enflamma mes mains et mes poignets. Et oui! je sais que je paie cher tout écart à mon alimentation sans lactose. Impossible donc de tricoter pendant plusieurs semaines!! J'étais un peu déçue de ne pouvoir faire ce cadeau à Tristan. Pas grave je pourrais lui offrir plus tard. C'est alors que Martine une tricoteuse du lundi me proposa très gentiment de m'aider, de faire les manches et de terminer le dos tandis que je me lancerais dans le devant avec deux torsades pour une fantaisie discrète. J'ai expliqué ça à Tristan. Qu'importe, dit-il, je suis ravi de ce pull qui me va parfaitement! Alors moi bien sûr je suis contente. Merci Martine.

2016-03-01_09.44.29.jpg

Il est temps maintenant de réaliser un rêve devenu projet que nous allons réaliser grâce au conseil des seniors. Pour la rentrée prochaine nous allons habiller les arbres de la place de l'église. Projet, plans, réalisation, je vous raconterai ça plus tard!

2016-02-20_17.04.47a.jpg

mercredi 9 mars 2016

blogueuse

Pour le moment je suis fort occupée par les visites à mes amis, par l'association Pauses, le conseil des seniors et notre projet de Yarn Bombing. Je prends du temps pour mes débuts d'alphabétisation des maliens qui vivent dans un foyer au nord de Vincennes, je suis disponible pour la venue de ma famille....Je me sens heureuse et comblée.

2016-03-05_15.35.42a.jpg

Par contre, je ne suis pas une vraie blogueuse. Je n'écris pas un billet chaque jour comme Heure bleue, Mab, l'admirateur de lectrices ou les autres. Je ne tente pas de faire de la littérature comme Célestine, Edmee et bien d'autres qui écrivent tout à fait bien. Je ne réponds pas à chaque commentaire, je ne suis spécialisée ni en histoire de mon pays comme Le petit belge, ni en photos de ma région comme Rose, je ne suis que passagère sur votre blog et sur le mien. Je passe de temps en temps, j'aime lire ce que racontent les uns et les autres, un peu comme on demande aux amis ce qu'ils deviennent. je parle de choses et d'autres mais surtout je vous ai rencontrés. Vous êtes des gens formidables que je n'aurais jamais croisés si je n'avais pas décidé un jour d'écrire ce blog. Parfois je passe, je flâne, je vagabonde, je rends visite à mes amis du web et parfois je raconte, je montre mes ouvrages, je mets quelques photos mais finalement je ne parle que de moi et de ce que j'aime, en surface, sans trop pénétrer dans l'intime.
D'ailleurs que si ce n'était le lien qui m'unit à certains d'entre vous, je crois que j'arrêterais. J'aime bien écrire certes, mais tout ça est un peu décousu, superficiel et je ne suis pas sûre de poursuivre longtemps.

jeudi 3 mars 2016

1977

2016-03-03_09.42.41.jpg

Il y a 39 ans je devenais maman pour la première fois. La vie était un enchantement je ne savais pas encore qu'elle pouvait nous faire souffrir. Je n'imaginais pas qu'il pourrait un jour connaître des moments difficiles lui aussi, ce bébé rieur. Pendant quelques jours, quelques mois, quelques années, il fut le centre de notre vie, jusqu'à la naissance de la deuxième merveille du monde, sa sœur. Il fut entouré de soins, d'attentions et d'amour. C'était un bébé facile qui fit ses nuits au bout d'une semaine, dès le retour de la maternité. Ce fut un enfant joyeux, serviable et généreux et je serai contente qu'il le reste toujours. C'est un adulte responsable qui m'étonne parfois par la maturité de ses réflexions. Normal, il entre dans sa 40e année! J'aimerais tant qu'il puisse sortir plus fort de chaque épreuve que la vie lui impose comme elle l'a fait pour moi, pour son père et pour chacun d'entre nous.
Bon anniversaire mon fils.

2016-03-03_11.18.45.jpg

lundi 29 février 2016

Vacances en Corse

Ma fille met en location, de préférence par relations, sa maison qui sera totalement rénovée, à partir de mai prochain. C'est un endroit très agréable où j'ai aimé me retrouver aussi bien à Noël qu'en été comme je l'ai raconté ici et où j'irai passer deux semaines en septembre

IMG_0987.JPG

SI vous n'avez pas encore choisi votre lieu de vacances, si vous rêvez de mer chaude et de soleil sans faire un long voyage, voici la description:

Dans une petite résidence privée très calme, maison de plain pied en bord de mer. La plage, située à 20 mètres, est fréquentée uniquement par les résidents de cette marina et n'est jamais bondée, même en août. Il n'y a qu'une impasse à traverser pour y accéder, sans danger pour les enfants. La maison comprend 2 pièces (environ 50m2), une terrasse et deux petits jardins, un de chaque côté de la maison, avec transats pour lire à l'ombre. . Equipement: 4 voire 5 couchages: 1 chambre avec un lit double et un coin sommeil dans le séjour avec 2 lits superposés et un lit tiroir. Cuisine équipée avec four, plaques vitro-céramique, réfrigérateur, congélateur et lave-vaisselle. Douche solaire à l’extérieur. Wifi
NB: Rénovation complète en cours, photos de l'intérieur disponibles dès avril. Idéal pour couples ou familles. IMG_0986.JPG

Accès: 20mn depuis l'aéroport de Bastia Poretta, 35min depuis le port.
A voir: Si vous souhaitez découvrir la Corse authentique, les villages de la Casinca et de la Castagniccia sont à proximité. La maison est à 3km de la nationale qui relie le nord et le sud de l'île et vous permet d'accéder aux plages du sud, aux montagnes de l'intérieur des terres, aux petits ports du Cap ou même à la côte ouest. Les amateurs de randonnée pourront rejoindre Corte (1h), Asco (1h), Vizzavona (1h30) ou encore le depart du sentier du San Petrone (45min). Aller à la découverte de Bastia (35 min), Saint-Florent (50 min) ou du Cap Corse (45min) est tout à fait possible dans la journée. Mais peut-être préférerez-vous simplement profiter de la plage, du calme et de la terrasse?

Approvisionnement: Il y a un hypermarché à Folelli (4km) où vous trouverez tout ce dont vous avez besoin y compris les produits locaux, des boulangeries, pharmacies, médecins, poste, bars et restaurants. Je vous conseille les glaces du Flibustier au port de Taverna (15km au sud) et pourrai également vous donner d'autres conseils si vous le souhaitez.

Tarifs: Mai: 700 euros par semaine Juin: 900 euros par semaine Juillet-Août: 1200 euros par semaine Septembre: 900 euros par semaine Octobre: 700 euros par semaine Novembre-Avril: 500 euros par semaine

vendredi 19 février 2016

couleur ficelle

Pour terminer la série des bonnets, j'avais choisi pour mère et fille de mêler le blanc et la couleur ficelle. Pour Camille, j'ai d'abord fait une bande avec une torsade de la longueur de son tour de tête puis j'ai repris les mailles et tricoté en rond au point de riz un rang ficelle, un rang blanc. Un pompon de fourrure blanche couronne le tout. Pour Brune j'ai utilisé les mêmes couleurs et une même base de point de riz mais j'ai tricoté avec une laine plus fine et à plat en alternant 2 rangs blanc et 2 rangs couleur ficelle

bonnets-merefille.jpg

Pour l'anniversaire de ma belle-soeur Brigitte qui avait aimé mon bonnet bleu marine tricoté l'an dernier, j'ai fait le même dans un camaïeu écru, ficelle et beige en grosse laine. Le bonnet est fait au crochet et la tresse en 3 morceaux comme des rubans tressés ensuite.

2016-01-31_08.48.21.jpg

Il me reste un peu de laine pour faire des bonnets aux doudous de Zian qu'il soigne attentivement. Perfusions et bandage ne suffisent pas "il faut qu'ils fassent bien attention de se reposer"!

2016-02-18_14.04.15.jpg

lundi 15 février 2016

petit malade

Voilà ce que j'avais écrit la semaine dernière mais que j'ai omis de publier: "Notre petit Zian est malade. Depuis mardi il est à l'hôpital de Thonon où l'on veille sur lui suite à une sorte de complication de la grippe. Le jour, la nuit, tour à tour l'un de ses parents veille sur lui. Pas facile avec les autres! Mercredi Lelia, Odin et Brune sont venus le voir et hier c'est Brune qui a passé la journée avec Camille auprès de lui. Il a très mal aux jambes et aux mains et reçoit des antalgiques par perfusion. Sur FaceTime il m'a expliqué que le cathéter servait à lui donner des médicaments mais que ça lui avait fait mal au bras. Il pleure quand il a trop mal aux genoux et aux poignets mais ne perd pas son humour. Les internes, paraît-il, le trouvent étonnant et drôle. Il a retrouvé le sourire grâce aux clowns de l'hôpital qui ont aussi fasciné Brune."

Heureusement ce n'est plus d'actualité, Zian est rentré chez lui. Il doit toujours se reposer mais peut profiter de l'animation de la maison avec ses trois frères et sœurs. Je suis vraiment contente pour lui et pour ses parents. C'est tellement difficile de voir souffrir ses enfants, que ce soit parce qu'ils sont malades ou bien parce que la vie à un moment donné leur apporte plus d'obstacles que de joie. Que faire quand tu es grand-parent sinon parler, envoyer de gentils courriers, essayer de soutenir les parents moralement? Que faire quand tu es parent et que ton enfant souffre dans sa vie d'adulte? Tu voudrais le prendre dans tes bras, le bercer et que ça suffise à enlever le chagrin comme lorsqu'il était enfant. Tu voudrais le faire profiter de ton expérience et lui donner un conseil mais " je ne suis plus un enfant maman! ne me dis pas ce que je dois faire!" Oui, bien sûr qu'on ne voit pas les choses de la même façon avec les années mais tu peux lui faire savoir que tu es là, que tu comprends sa souffrance et qu'il peut compter sur toi. Tu peux lui montrer que tu lui fais confiance et lui offrir une grande bienveillance. Tu sais que sa vie lui appartient, qu'il va cheminer avec son intelligence et sa sensibilité à travers joies et difficultés, et tu lui envoies force et amour à distance, tu lui tricotes des bonnets ou des écharpes comme pour réchauffer son âme malade.
2016-02-07_11.27.41.jpg 2 silhouettes, 2 styles...Tristan et Eve venus ensemble début février passer un week-end avec leur mère

mercredi 3 février 2016

L'enquête

Je marche, je cherche, je m'arrête. Je monte, je sonne, j'attends, je demande, je bavarde, j'écris, je range, je classe, je descends, je sors. Je vais ailleurs, je grimpe, je frappe, j'entre, j'explique, je note, je pars. J'entre et sors, je marche et m'arrête, je parle, dis, redis, demande, espère et repars. Je regarde, guette, interroge. Que la Soiree soit douce, qu'il pleuve ou qu'il vente, chaque soir pendant trois heures, chaque samedi je distribue des codes d'accès ou des fiches en papier, je récupère et trie les données, chaque jour je questionne les voisins si personne ne répond. Je fais une enquête en somme puisque je participe au recensement de la population. C'est fatigant mais c'est un peu comme un jeu où je me prends pour Sherlock Holmes

2016-02-02_19.44.00.jpg

jeudi 28 janvier 2016

La plus grande

mariage1.jpg
Tu étais la plus grande, l'aînée, la seule enfant qui assista au mariage de mes parents, privilège qui me rendait à la fois admirative et un peu jalouse. Nous t'appelions Mi-France, c'était affectueux mais tu n'avais rien d'une mi-femme. Maman te citait en exemple, souvent, car tu ne te grisais pas d'idées folles, vivais religieusement et sainement et avais épousé un vrai bon chrétien, Joseph, avec qui tu as créé une grande et belle famille.

1950-Stains.jpg
Tu avais six ans de plus que moi et nous n'avions pas grand chose en commun toutes les deux mais tu étais ma grande cousine, celle qui était tout en haut des marches du perron pour la photo chez Bon Papa et Mamée alors que les "petits" n'étaient pas encore nés, et surtout tu as été la première demoiselle d'honneur de Maguy pour son mariage. Tu étais la première descendante, notre tête de liste en somme, et ça c'était admirable.

1951-maguy.jpg
Après toi Marie-France, il y eut François, Jean-Marc, Marie-Liesse, Marie-Madeleine (moi), Marie-Claire, Catherine, Dominique, Pierre, François, Marie-Noëlle, Patrick, Maurice, Jean-Louis, Marc, Loïc, l'autre François juste après la petite Françoise qui bébé, avait rejoint les anges selon nos parents, Emmanuel, Christophe, Marie-Joëlle, Matthieu, 21 cousins et cousines, souvent réunis par nos parents à Neuilly, Versailles, Sèvres, à Ryes puis à Valence. Entre Mathieu et toi il y a tout juste vingt ans -1940-1960-
Je suis triste car tu viens de rejoindre un autre monde et de retrouver tes parents, tes oncles et tantes, Dominique et Jean-Louis, nos cousins partis trop jeunes, ma chère Maly, ta soeur, et ton frère François, l'aîné des garçons. Avec ceux qui sont encore là, j'irai te dire adieu et dire à tes enfants et à ton mari que tu garderas toujours dans nos coeurs l'auréole de "Notre grande cousine".

- page 1 de 48