le blog de marie madeleine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 20 juin 2016

Ma fille

Ma fille, ma grande fille, ma pitchounette devenue une jeune femme, Eve a eu 35 ans hier. Elle aime prendre des photos et là juste en face de sa maison, j'ai envie de vous montrer comme elle est bien chez elle un soir du mois de mai, le boîtier sur l'épaule, les pieds dans l'eau et l'île d'Elbe en toile de fond à l'heure où les ombres sont longues, l'heure du photographe...

2016-05-24_18.32.56.jpg

dimanche 29 mai 2016

L'heure de l'apéro

2016-05-25_18.36.43.jpg
" Maman! Reviens! C'est l'heure de l'apéro! - oui oui ma fille j'arrive! je suis juste allée mettre les pieds dans l'eau." Après l'Auvergne, la Corse! J'étais rentrée de cure le 21 mai au soir et avais pris l'avion pour Bastia le matin du 22 pour rejoindre ma fille aux marines de Fiumalto. La maison est si près de la plage qu'on peut habituellement se baigner avant toute occupation mais cette fois-ci nous sommes à peine allées sur la plage. De toutes façons en mai c'est comme en Bretagne l'été, beaucoup de gens se baignent mais pas moi car j'aime l'eau bien chaude . Nous n'avons pris que 2 deux apéros avec les voisins, ce qui, en dehors des bains, est pourtant une des activités principales à la marina quand arrivent les beaux jours!!
2016-05-28_08.27.50a.jpgmaison côté mer
2016-05-29_17.30.21.jpg maison côté montagne

Nous avons œuvré toutes les deux du matin au soir dans la maison ou arpenté les magasins de mobilier et de bricolage pour boucler avant l'été. L'entrepreneur était censé avoir tout à fait terminé la rénovation mais il manque encore quelques bricoles et les portails devant et derrière. Eve devra y retourner pour vérifier les finitions d'ici deux ou trois semaines. Mais à l'intérieur des meubles sont arrivés, d'autres ont été rénovés et tout est prêt pour accueillir cet été ses locataires et ses invités, Tristan et sa famille. Il y a encore quelques semaines où la maison est libre mais elle se remplit vite.
fiumalto.jpgpetit aperçu du séjour
Il est vrai que c'est très agréable de vivre au soleil et d'avoir la mer sous les yeux toute la journée. Hier soir nous nous sommes échapées pour monter à Tribbiu près du village de Penta di Casinca, respirer les odeurs de montagne et admirer le paysage. Nous avons vu arriver quelques nuages sans trop de tristesse car nous devions ce matin retrouver l'une comme l'autre des températures plus fraîches et des nuages plus gris.
2016-05-28_19.21.07.jpg
Après avoir été très occupée et très entourée pendant tout un mois, au retour cet après-midi je me suis sentie un peu désorientée chez moi et un peu "chose" de me retrouver seule. Et puis tout s'est remis en place et la vie poursuit son cours. .

mercredi 20 avril 2016

chacun son style

Ils sont venus passer dix jours à Vincennes. Comme d'habitude ils étaient tous chez les beaux-parents de Tristan. Ce fut un grand plaisir car Tristan est venu chaque jour passer un moment et nous avons pu ensemble avoir de vrais échanges. Comme la dernière fois chaque enfant est venu deux ou trois jours chez moi. Selon le temps j'ai varié les occupations, avec Odin j'ai joué aux dames, avec Lelia je suis allée au musée d'Orsay et avec Zian j'ai profité du bois. Nous avons aussi passé une journée avec amis et cousins au parc floral, les enfants et leurs parents sont allés à Disneyland. Ce fut un beau séjour pour eux et pour moi.

Cette fois-ci c'est Odin qui est venu le premier. Il s'était plaint à juste titre "c'est toujours Lelia ou Zian". C'est un enfant intelligent, affectueux et sensible. Ma difficulté avec lui c'est qu'il se sent toujours lésé ou en compétition avec les autres, "je vais plus vite, je saute plus haut, elle l'a eu plus que moi, il n'y arrive même pas! etc...". Même avec Zian de 3 ans son cadet il se mesure sans cesse. Comme je n'ai aucun esprit de compétition, c'est plutôt compliqué pour moi. Odin joue peu tout seul mais il aime les jeux de société, memory, cartes ou autres. Cette fois-ci je lui ai appris à jouer aux dames et nous avons fait plusieurs parties. Bien sûr je l'ai guidé et me suis laissée perdre une fois pour lui montrer que ça n'enlève rien au plaisir de jouer. Odin commence à lire tout seul et ça c'est super! Au square, pas de problème, il lui suffit d'un ballon et d'un autre joueur pour qu'il soit content.

2016-04-11_08.31.10a.jpg

Autre garçon, autre style avec Zian. C'est un enfant facile pour moi. Il obéit sans grogner sauf quand il se rebelle contre son frère mais il sait aussi se détourner du conflit. Il a un côté bonhomme et se laisse parfois entraîner pour quelque bêtise. C'est souvent lui qui se fait surprendre alors que les autres ont filé. Zian peut jouer lontemps tout seul avec des voitures, des Kaplas, des legos ou un bout de bois. Il est très ingénieux, bricoleur et observateur. C'est monsieur "donc" et "car..." . Si au dernier moment nos projets changent et qu'au lieu d'aller au bois, je choisis d'aller au square où une amie viendra me rejoindre, pas de problème! "Bon, d'accord" dit-il, s'adaptant facilement au changement. A table c'est celui qui se tient le mieux. Il aime manger et n'est vraiment pas difficile. Il aime aussi bien sûr que je joue avec lui.

2016-04-15_14.54.43a.jpg

Quant à Lelia c'est incroyable comme elle me ressemble! C'est tellement vrai que souvent je ressens ce qu'elle ressent, je comprends ce qu'elle veut dire, je souffre ce qu'elle souffre et même ses colères ne me sont pas étrangères. Elle déteste l'injustice, aime aider les autres sauf si c'est une exigence parentale qui lui semble injuste par rapport à ses frères. Active et joueuse, elle saute, grimpe et court avec plaisir mais a besoin de calme et de silence et chez moi tricote en bavardant tranquillement ou berce sa poupée qui n'arrive pas à s'endormir ou a du mal à digérer. Elle passe aussi beaucoup de temps à lire. Elle a des élans d'indépendance et un grand besoin d'être différenciée de ses frères. Elle entre dans l'âge des copines et des secrets et m'a confié qu'elle voulait venir en vacances chez moi longtemps pour être un peu seule. C'est amusant car au même âge j'aimais partir sans mes frères et soeur même si c'était pour rejoindre la famille de mon parrain qui avait déjà 10 enfants.

2016-04-12_15.34.01.jpg

J'ai moins profité de la jolie petite Brune toute souriante qui me fait tant penser à Eve bébé. Elle est toute mignonne et j'aurais bien aimé la garder lorsque la petite famille est partie à Disney mais Camille préféra la confier à sa maman, ce que je peux comprendre.

Sans_nom_1.jpg

lundi 15 février 2016

petit malade

Voilà ce que j'avais écrit la semaine dernière mais que j'ai omis de publier: "Notre petit Zian est malade. Depuis mardi il est à l'hôpital de Thonon où l'on veille sur lui suite à une sorte de complication de la grippe. Le jour, la nuit, tour à tour l'un de ses parents veille sur lui. Pas facile avec les autres! Mercredi Lelia, Odin et Brune sont venus le voir et hier c'est Brune qui a passé la journée avec Camille auprès de lui. Il a très mal aux jambes et aux mains et reçoit des antalgiques par perfusion. Sur FaceTime il m'a expliqué que le cathéter servait à lui donner des médicaments mais que ça lui avait fait mal au bras. Il pleure quand il a trop mal aux genoux et aux poignets mais ne perd pas son humour. Les internes, paraît-il, le trouvent étonnant et drôle. Il a retrouvé le sourire grâce aux clowns de l'hôpital qui ont aussi fasciné Brune."

Heureusement ce n'est plus d'actualité, Zian est rentré chez lui. Il doit toujours se reposer mais peut profiter de l'animation de la maison avec ses trois frères et sœurs. Je suis vraiment contente pour lui et pour ses parents. C'est tellement difficile de voir souffrir ses enfants, que ce soit parce qu'ils sont malades ou bien parce que la vie à un moment donné leur apporte plus d'obstacles que de joie. Que faire quand tu es grand-parent sinon parler, envoyer de gentils courriers, essayer de soutenir les parents moralement? Que faire quand tu es parent et que ton enfant souffre dans sa vie d'adulte? Tu voudrais le prendre dans tes bras, le bercer et que ça suffise à enlever le chagrin comme lorsqu'il était enfant. Tu voudrais le faire profiter de ton expérience et lui donner un conseil mais " je ne suis plus un enfant maman! ne me dis pas ce que je dois faire!" Oui, bien sûr qu'on ne voit pas les choses de la même façon avec les années mais tu peux lui faire savoir que tu es là, que tu comprends sa souffrance et qu'il peut compter sur toi. Tu peux lui montrer que tu lui fais confiance et lui offrir une grande bienveillance. Tu sais que sa vie lui appartient, qu'il va cheminer avec son intelligence et sa sensibilité à travers joies et difficultés, et tu lui envoies force et amour à distance, tu lui tricotes des bonnets ou des écharpes comme pour réchauffer son âme malade.
2016-02-07_11.27.41.jpg 2 silhouettes, 2 styles...Tristan et Eve venus ensemble début février passer un week-end avec leur mère

mercredi 9 décembre 2015

Zian

"Bon anniversaire mon petit bonhomme! - je ne suis pas petit, je suis le grand frère de Brune!" C'est ce que m'a répondu Zian le 3 décembre, jour de ses quatre ans.
Il a raison, on ne cesse de lui dire que c'est un grand garçon, que l'année prochaine il ira chez les grands, et voilà qu'il a déjà quatre ans!
Le jour de son anniversaire il a soufflé ses bougies que sa maman avait disposées sur un magnifique gâteau-pirate, il a ouvert tous ses cadeaux. Je crois qu'il était content de ce que je lui avais envoyé, une luge et différentes bricoles avec un petit cadeau à offrir à chacun de ses frères et sœurs comme je fais chaque fois. Je suis que que le "pistolet à prouts" que lui ont offert ses parents eut un grand succès. Quelle amusante idée qui convient bien à ce petit garçon observateur, vif et taquin!

2015-12-09_13.48.48.jpg

J'ai hâte de le voir ce petit-fils devenu grand frère, j'ai hâte de voir la petite Brune que je n'ai pas vue depuis septembre qui aura 4 mois dans deux jours. Je suis contente de voir Odin l'apprenti rugbyman et d'entendre Lelia gratter sur sa guitare.
Demain je prends le train pour Thonon et vais retrouver toute la petite famille. Tristan et Camille s'envoleront pour un week-end tous les deux avec Brune, bien sûr, et je vais garder les trois grands avec leur autre grand-mère pendant quatre jours. À nous les réveils matinaux, les conduites à l'école, au rugby, à la danse et ailleurs pour un week-end montagnard qui ne sera pas inactif. Je suis contente, la météo annonce une tempérture clémente, pas de neige annoncée. Chic!car je n'aime plus conduire sous la neige depuis ce jour de novembre où j'ai passé le col de Terramont avant les chasse-neige, où j'ai mis une heure pour faire 10 km et où je suis resté bloquée juste avant d'arriver.

lundi 28 septembre 2015

Mariage

Dans la famille de mon frère il y a:

1-Lui, Pierre, le père,
généreux, sportif, parfois élégant.
2-La mère,
gentille, aimable, calme et conciliante
3-Le grand frère,
jeune papa de quatre beaux enfants,
4-La belle-soeur,
sacrée maman, épouse ravissante,
5-La soeur,
active, douce et toujours souriante,
6-Le beau-frère,
tout à fait charmant, c'est lui le plus grand!
7-Et puis il y a le "petit"
le plus jeune de mes neveux, Thibaud,
jeune marié attentif et rigolo
qui vient tout juste d'épouser Julie
et de s'engager pour toute sa vie...

2015-09-26_17.24.17.jpg

Ce fut un beau week-end!
J'ai "récupéré" Eve au train vendredi soir. Nous avons mis un temps fou samedi matin pour sortir de Paris et rejoindre la verte campagne du Perche. Avec toute sa famille Tristan a traversé la France dans sa diagonale, 700 km2 pour venir et autant pour repartir. J'ai aimé retrouver mes enfants et mes petits-enfants, mes frères, ma sœur , mes neveux et mes nièces. Après Paloma en juin, Brune en août, j'ai fait la connaissance d'Armance dernière née de la famille. Petites filles de Marie-Claire, Pierre et moi-même, trois jolies petites cousines génération 2015!!
J'ai admiré la belle église romane de Sainte Croix du Perche et les rayons du soleil sur les mariés, j'ai dansé le rock avec mon fils et bu un délicieux Chablis. J'ai remarqué l'élégance de mon frère, la classe de ma belle-sœur, j'ai bavardé avec ma sœur au soleil. Dimanche je suis rentrée heureuse et fatiguée. Ce fut un beau mariage. Soyez heureux, Julie et Thibaud, aussi longtemps que vous pourrez!

2015-09-26_17.22.41.jpg

mardi 22 septembre 2015

Ma belle descendance

Regard à droite, regard à gauche... trois garçons, trois filles, et tous un air de ressemblance! N'est-elle pas belle ma descendance?

descendance.jpg
Tristan et ses deux fils Odin et Zian,
Eve et ses deux nièces, Lelia et Brune.

vendredi 21 août 2015

Brune

Brune a dix jours! Elle a pris son temps, s'est faite attendre un peu comme la rose du Petit Prince puis est arrivée tranquillement mardi 11 août, après 9 mois et 5 jours la jolie petite demoiselle. Plus brunette que les autres, elle est sortie du même moule et ça se voit! Le lendemain nous sommes allés la voir. Les réactions sont très différentes. Odin est très intéressé par le rapprochement avec sa maman et l'allaitement. Lelia est un peu timide, impressionnée et déjà prête à en être éloignée comme elle me le confia ces jours-ci. Quant à Zian, il est très réaliste "elle est bien trop petite pour jouer avec moi".
image.jpg
J'ai passé une petite semaine dans une chambre d'hôte proche de chez eux. Chaque enfant a passé une journée et une nuit avec moi pour une activité qui leur faisait plaisir. J'ai emmené Lelia pique niquer et dessiner au plateau d'Ajon, j'ai emmené Odin au Quick et chez Décathlon. Avec Zian, Nous avons passé plus d'une heure à la chèvrerie puis nous avons mangé le fromage acheté au dejeuner pris dans la salle à manger de notre logis.
J'ai passé de délicieux moments avec tous et avec chacun. Depuis dimanche soir je suis à Zürich avec Lelia ravie mais un peu triste d'avoir déjà abandonné sa petite sœur !

samedi 1 août 2015

mon armure

"Celui dont la méchanceté ne connaît pas de bornes, enlacé par elle, se fera bientôt autant de mal que pourrait lui souhaiter son ennemi" Dhammapada

Je crois qu'il s'agit de ma soeur. Elle n'est pas mon ennemie, c'est ma soeur mais décidément je ne comprends pas son fonctionnement no ses réactions. Chaque fois, elle donne un coup de couteau et quelque temps après, elle offre un pansement pour soigner la plaie. Mais les blessures sont surinfectées. Son mal aussi, je sais. A 9 ans j'ai prié pour elle des nuits entières et j'ai mis soixante ans à réaliser que je n'ai pas à souffrir pour elle. C'est son affaire, une explication, pas une excuse. Chacun son armure. Moi, je déteste la guerre et revêts la mienne.

IMGP2555bS.jpg

mercredi 8 juillet 2015

repos et joies

Non ce n'est pas du repos! Depuis cinq jours Lelia et Zian sont avec moi. Ce sont beaucoup de joies mais aussi de fatigue. Plus ils sont jeunes, plus nous vieillissons, plus c'est difficile de garder ses petits enfants. Certes c'est plus facile quand on est deux. Seule il n'y a aucun répit, pas moyen d'aller chercher le pain vite fait, pas question de sortir sans un certain cérémonial, pipi, chaussures, pull ou manteau le cas échéant...Lorsqu'on est parents c'est la même chose sauf qu'on peut porter, se baisser, courir sans difficulté. La nature est bien faite!
Pas trop de problème avec la chaleur même si l'appartement ne se refroidit guère. Je fermais aux heures chaudes et nous avons passé les journées au bois ou au Parc Floral avec pique-nique à midi ou le soir. Il y a aussi le jardin sur la voie couverte du RER qui est très agréable avec son escalier d'eau qui dévale sous les ombrages.

2015-07-05_19.17.17.jpg arrêt rituel au bord de l'eau en rentrant du bois

Ce qui m'épuise c'est la nuit. Lelia a du mal à s'endormir, inquiétée par les bruits de la vie en appartement, préoccupée par l'avenir, les soucis de ses parents, la venue du bébé... Ce soir est le premier où elle s'endort avant 23h. Zian par contre s'endort vite, a un sommeil très agité et se réveille tôt. Questions, bavardages, histoires, jeux, aussitôt la machine est en route pour cet enfant très concentré sur ce qu'il entreprend. Il s'occupe bien, bricole, fabrique, invente. Lelia est calme au réveil et se plonge dans un livre ou s'assied pour tricoter dés le petit déjeuner pris. Depuis plusieurs années elle tentait le tricot sans poursuivre et cette année elle a eu un déclic, tricote aisément sans que j'ai eu à lui montrer plus d'une fois. Je n'ai que de petites erreurs à corriger de temps en temps, et les derniers rangs sont parfaits. Bien sûr, tous les deux ont besoin de sauter, danser, grimper, bouger. Heureusement la méteo nous a gâtés assez pour être dehors matin et soir. Ce sont des jours heureux et je remercie mon fils et ma belle-fille pour ces enfants merveilleux

2015-07-05_10.51.14.jpg

samedi 27 juin 2015

Zut j'ai raté le 25 juin!

Zut j'ai raté le 25 juin! Non je ne perds pas la mémoire, non je ne perds pas la tête, du moins je ne crois pas mais depuis que je n'écris plus la date au tableau je ne vois pas les jours qui défilent. Je ne vois pas le temps passer et j'ai raté l'anniversaire de mon frère Pierre. Ce n'est pourtant pas le premier puisque c'est le 67ème.

1948-pierre.jpgJ'ai 2 ans 1/2 et Marie-Claire 11 mois à la naissance de Pierre

Il faut dire que cette semaine a été bien remplie, quatre jours sympathiques et ensoleillés à Laval chez la maman du compagnon de ma fille. Un vrai bonheur avec flâneries et découvertes magnifiques des trésors de la Mayenne. Puis j'ai fait un détour par Clisson pour rendre visite à mon ami Jack en centre de rééducation à la suite d'une opération. J'ai aussi appris avec joie que ma soeur était grand-mère d'une jolie petite-fille et j'avoue ne pas avoir regardé mon calendrier.

2015-06-23_11.26.31.jpg

Le mois prochain c'est l'anniversaire de ma soeur et en septembre de mon autre frère... 66, 67, 68, 69, ce sera la dernière années des 4 sixties. Les jours passent de plus en plus vite, les joueurs de rugby me semblent de plus en plus jeunes, en janvier c'est moi qui serai la première de mes frères et soeur à pénétrer dans les années septantes, mais ça y est, j'y suis prête!

lundi 1 juin 2015

Trop tôt

J'ai rencontré Jean-Marie au Festival de théatre de Vivoin au printemps 1972. Nous étions toute une bande, Mino, Harold, Jacques Canselier, Patrick Chesnay et les autres... Nous ne nous sommes plus quittés et mariés deux ans plus tard. Nous avons vécu de très belles années et nos deux enfants sont la réussite de cette période. Dix-sept ans plus tard, j'ai vécu deux années terribles et décidé de divorcer. Cette souffrance est devenue ma force. J'ai laissé à' estomper les mauvais souvenirs. Vingt-trois années sont passées, la vie a suivi son cours. J'ai vécu ma vie, Jean-Marie la sienne jusqu'à cette affreuse maladie qu'il supportait courageusement depuis plus de trois ans là-bas, au sud de Bastia. Le 22 mai la vie l'a quitté et toute la famille s'est réunie pour lui dire adieu. Nous sommes tristes. Difficile pourtant de laisser couler ses larmes même si l'on sait que c'est nécessaire pour ne pas devenir trop dur

2015-05-24_13.34.35.jpg retour de Corse avec Tristan et Eve début septembre 1981

Il est toujours trop tôt pour perdre son père ou sa mère, il est toujours trop tôt pour devenir orphelin. Trop tôt pour cesser d'être un enfant et pour ne plus sentir l'amour paternel. Difficile de quitter les maisons et les biens comme une séparation supplémentaire. C'est d'ailleurs au moment du partage que les frères et sœurs doivent être particulièrement vigilants pour accepter qu'il n'y a pas qu'une seule façon d'agir. Certains ont besoin de garder, d'autres de tout vider, certains ont besoin d'objets, d'autres de dépouillement, quelques-uns ont manqué d'amour, d'autres en sont étouffé. Chacun est différent face au chagrin et le deuil fait remonter les souvenirs et les peines. L'un croit qu'il a fait plus ou mieux que l'autre. C'est une période difficile et j'ai beaucoup de chance que tout se soit si bien passé entre mes frères, ma sœur et moi. Je pense que mes enfants auront ce même détachement matériel et cette même intelligence du coeur. Merci Jean-Marie pour ces enfants merveilleux et leur descendance présente et future.

dimanche 26 avril 2015

1, 2, 3....

Ils vont reprendre l'école demain. ils étaient venus pour "la grande fête de Mamilène" et sont repartis après deux semaines ici, à Vincennes, deux semaines fatigantes parce que je dois changer de rythme, mais deux semaines de surprises, de sourires et de moments magiques. Jeudi encore en descendant la rue de Strasbourg pour retourner chez ses autres grands-parents, Odin me demandait " Mamilène, on peut passer devant la salle de ta fête?" et Lelia trouvant quelques fleurs qui décoraient la table "Mamilène, tu peux me les donner?"
Je ne peux pas vous montrer la joie de Lelia face à la Grande Arche en haut de l'Arc de Triomphe mais je vous laisse imaginer son admiration recueillie devant la tombe du soldat inconnu et les questions qui ont suivi " mais alors, on ne sait vraiment pas qui c'est le soldat inconnu? et ton grand-père mort à la guerre de 1914, on l'a retrouvé où?" Je ne peux pas vous montrer son visage rayonnant devant le Sacré-Coeur mais vous montrer son admiration devant Paris qui s'étale sous ses yeux.

2015-04-15_12.53.00.jpg

Pas besoin de raconter la concentration lors de l'Apéro-Tricot ni la fierté de la demoiselle d'être la seule enfant parmi nous. Comme elle était bonne la planche de charcuterie accompagnée d'un verre de coca! Il est facile aussi de deviner le plaisir de la grand-mère chez Millepages pour choisir un livre ou dans les magasins avec sa petite-fille pour choisir des tee-shirts, une robe ou un chapeau. Lelia est une vraie grande fille qui ne lâche pas son roman dans le métro et réfléchit sur le niveau de langage des uns ou des autres. Je reconnais le passage, la bascule de nos élèves qui nous émerveillait chaque année au milieu du CE1

2015-04-22_18.16.42.jpg

Autres réactions avec Odin. Beaucoup plus réservé il s'est montré modéré mais n'a pas pu cacher son sourire lorsque je lui ai proposé d'aller au musée de la police. Je ne sais pas ce qu'il a préféré mais ce fut un après midi très agréable. Nous sommes descendus à l'Hôtel de ville et il a pu admirer la mairie de Paris et les jets d'eau avant de traverser la Seine et de longer Notre-Dame et ses gargouilles pour atteindre le pont de l'Archeveché.

2015-04-17_15.26.52.jpg

Les péniches, les gens et les cadenas sur le pont, tout est sujet à questionnement pour un petit garçon curieux et avide de savoir. Képis, uniformes et médailles ont plu mon petit-fils intéressé aussi par les motos, les voitures et camions de police stationnés sur les quais. Que de choses à voir!!
La difficulté d'Odin tiraillé entre deux, c'est qu'il voudrait tout faire comme sa grande soeur et tout faire comme son petit frère. C'est pourquoi j'ai eu tant de plaisir à chercher pour lui une activité différente et très spéciale. Il y eut malgré tout quelques regrets "Moi aussi je voulais voir l'Arc de Triomphe!"ou bien "je voudrais aller à l'aquarium avec Zian". "Pas de problème je le ferai avec toi tout seul la prochaine fois!" Vite rassuré, il a rapidement laissé passer le nuage, surtout avec son ballon et les copains de jeu retrouvés sur le Cours Marigny. L'atelier créatif du château de Vincennes après la visite du donjon guidée et accompagnée d'une conteuse permit un autre après midi riche en apprentissage qu'i a partagé avec sa soeur.

2015-04-18_16.01.47.jpg

Et Zian? qu'allais-je faire de spécial avec un petit bonhomme de trois ans? Il n'est pas difficile à satisfaire et de nature joyeuse, heureux de retrouver ici les legos ou "sa"dînette pour nourrir peluches et poupées. Il aime piocher dans le rayon de ma bibliothèque les livres qui l'attendent et lire tranquillement des histoires mais il fut tout de suite d'accord pour aller à l'aquarium. D'autant plus qu'il s'agissait d'y aller non pas en voiture mais en bus, dans un vrai "gros bus" qui nous emmena jusqu'à la porte Dorée.

2015-04-21_16.00.39.jpg

Il y eut un pique-nique tous ensemble, avec Camille, sa Maman et même la Maman de Franck venue me rendre visite, il y eut des repas plus calmes que d'autres, des couchers faciles et de réticences, des levers un peu trop matinaux pour moi, un peu de fatigue, mais beaucoup de joie. A deux, c'est plus facile d'avoir plusieurs enfants ensemble mais quand on est seule, c'est vraiment agréable d'avoir les enfants chacun à leur tour, un par un, et d'offrir à chacun une activité bien spécifique. .

mardi 14 avril 2015

un merveilleux dimanche

Ce fut pour moi une magnifique journée et ça valait vraiment la peine d'organiser et de préparer tout ça! J'ai été touchée par l'enthousiasme des réponses à mon invitation et par la gentillesse des mots de ceux qui n'ont pu être avec nous que par le coeur. J'ai été touchée par la venue de tous malgré la distance, les encombrements ou les obligations. J'ai été comblée par les sourires, les souvenirs, la bonne humeur des retrouvailles familiales et la visite de mes amis l'après midi.


Mes enfants avaient concocté une belle surprise et grâce à la générosité de ma famille et de mes amis je passerai une superbe semaine à Rome que je prolongerai par une autre en Toscane. 82 personnes sont venues, enfants, petits-enfants, frères, soeurs, cousins, cousines, neveux, nièces sont arrivés de tous les coins de France, mes amis se sont joints à nous pour souffler les bougies de mes 69 ans et je suis prête pour affronter la suite. Il a fait un temps superbe et nous avons profité de l'extérieur autant que de l'intérieur. Ce fut un merveilleux dimanche qui m'emplit de gratitude et que je n'oublierai pas.

DSC_8018a.jpg

samedi 4 avril 2015

Préparatifs

Depuis seize ans Maman n'est plus là pour prévoir une réunion de famille. Cette année elle et papa auraient 100 ans, j'entre dans ma 70ème année et je suis depuis 50 ans à Vincennes, trois bonnes raisons pour prendre le relais, allez hop! Salle réservée depuis un an, invitations envoyées en janvier, la date est maintenant proche. Je me réjouis de revoir mes cousins et cousines. Nous avons passé tant de bons moments ensemble! A Ryes, à Valence, nous habitions la campagne dans de grands espaces. C'est pourquoi de Neuilly, Sèvres ou Versailles, ils aimaient venir en vacances chez "Tante Reine et Tonton Marius".Tous ont accueilli avec joie cette proposition et apporteront des spécialités regionales. Ils viendront de Bretagne, d'Alsace, des Alpes, du Centre ou de la région parisienne. Je suis vraiment touchée de leurs réponses. Mes frères et ma soeurs seront là, mes enfants bien sûr, et mes petits enfants qui resteront ensuite pour une partie de leurs vacances.

13juin1954.jpg1954, réunion familiale. Oncles et tantes et tous les cousins et cousines autour de mes grands-parents pour leur 40 ans de mariage. Il y a les filles, Marie-France, Marie-Liesse, Catherine, Dominique, Marie-Noëlle, moi et ma soeur Marie-Claire. Il y a les garçons, François, Jean-Marc, Patrick, Maurice, Loïc, mes frères Pierre et François, Les plus jeunes ne sont pas sur la photo ou pas encore nés. Plus tard il y aura Marie-Jo, Marc, Matthieu, François, Christophe, Emmanuel et Jean-Louis. Au total nous étions 21 cousins et cousines!

Une visite à la salle pour mesurer les tables, compter les chaises, vérifier les fours, revoir la configuration, une virée chez le suédois, chez Toto, au Monop' et à la papeterie pour acheter des verres, du tissu et les éléments de déco qui manquent. Pierre, l'aîné de mes frères se mobilise pour m'aider, ma belle-sœur Brigitte prépare de bien bonnes choses ... Je pars 2 jours du côté de Moret puis au travail pour les préparatifs car nous serons 79 le 12 avril avec les amis qui nous rejoindront l'après midi!

jeudi 19 mars 2015

pas de lunettes!

Je n'ai pas lu les blogs depuis une semaine mais j'ai lu et beaucoup aimé "Americanah" de Chmamanda Ngosi Adichie et me suis plongée dans "ce qui reste de nos vies" de Zeruya Shalev.
Je ne suis pas allée au cinéma mais j'ai vu un spectacle de danse qui m'a émerveillée "Motus Anima" de Tango Ostinato et vais voir s'il reste des places pour "Pixel" de Mourad Mersouki au théatre de Saint Maur.

2015-03-14_14.18.07.jpg

Je ne vous ai pas visité mais j'ai pris le train pour Zurich. J'ai passé une semaine chez ma fille et son ami dans leur nouvel appartement près du lac. Je n'ai pas marché au bois de Vincennes mais dans le parc du musée Rietberg, devant chez Eve. J'ai flâné dans la ville et sur le petit port d'Enge. J'ai admiré le coucher du soleil et vu les sommets éclairés.

2015-03-17_17.44.23.jpg

Après Hokusaï à Paris, j'ai vu à Zurich une très belle et grande expo ( nous y sommes restés plus de 2h) sur l'influence de l'art japonais au temps des impressionnistes.

2015-03-17_16.30.16.jpg

Je n'ai pas fait la cuisine, j'ai déjeuné au soleil, passé un après midi sur la terrasse et un dimanche en montagne. Eve et Franck skiaient pendant que je tirais parti de mes leçons et balbutiais mes premières phrases d'allemand avec les Suisses qui prenaient un café près de moi.

2015-03-15_16.25.12.jpg

Pas de métro ni de voiture, pendant une semaine, j'ai circulé en tramway, pratique,ponctuel et souvent très joli! même si Eve et Franck, comme beaucoup de jeunes zurichois, préfèrent le vélo la plupart du temps.

2015-03-17_11.51.36.jpg

Je n'ai rien écrit ici mais suis allée ce soir à l'atelier d'écriture que je fréquente le plus régulièrement possible. Je n'ai pas trouvé de lunettes et ne verrai donc pas l'éclipse mais j'ai passé une délicieuse semaine. Demain j'irai à la gym puis à la crêperie et verrai une expo avec des copines.

2015-03-14_14.30.42.jpg

samedi 7 février 2015

France-Ecosse

La couleur des maillots a changé, bof! je ne vois pas l'intérêt pour les bleus d'avoir un maillot rouge, mais pourquoi pas? Peut-être le maillot jaune du tour de France sera t-il noir, pourquoi pas? Si on ne change pas les couleurs ou les formes de la mode, pas besoin d'acheter et comme nous sommes dans l'ère de la sur-consommation, changer est devenu quasiment vital pour tous et pour tout. Un robot qui fait tout remplace celui qui faisait presque tout, le pantalon sera jaune après le rouge de l'hiver et le bleu du printemps dernier...Bouhhh!
Pour le moment je suis ravie de ce début du Tournoi des 6 Nations qui me vaut la visite de mon fils. Ayant deux places pour France-Ecosse offertes par le Père Noël, Tristan est arrivé hier soir avec Odin et repart demain après midi. Il était content mon petit-fils de retrouver ce matin le château fort Lego construit par sa soeur en octobre dernier. Il etait content de m'entraîner au square déserté par les vincennois moins habitués que lui au froid. Il etait heureux le petit rugbyman de repérer les places, de s'équiper pour le match, et de filer au Stade de France avec son papa! Merci les bleus pour cette visite qui me fait bien plaisir et bravo pour la victoire!

2015-02-07_11.11.27.jpg
Et voilà que ma fille ayant transité par Vincennes mercredi soir pour aller à Bastia, repassera demain par Paris. Quand Tristan reprendra la route, je partirai de mon côté chercher Eve à Orly pour la conduire à Roissy où elle reprendra son avion pour Zurich. Nous ne passerons ensemble que le temps du trajet et peut-être celui d'un café mais ces passages-éclairs de mes enfants illuminent mon week-end!

mardi 20 janvier 2015

Surprise

Deux jours avec Zian furent le cadeau lumineux du week-end.

Tristan devait venir en formation lundi et mardi. La maîtresse de Zian était absente et non remplacée jusqu'à demain mercredi. Tristan m'a proposé de venir avec son plus jeune fils samedi soir, de passer le dimanche avec moi et de me laisser Zian en garde. Super idée! J'étais un peu embêtée à cause du recensement mais hier à l'heure du goûter j'ai conduit Zian chez ses autres grands-parents où il restera jusqu'au départ. Tout le monde est ravi!
Zian est un petit garçon facile qui utilise la langue française avec finesse, exactitude et détermination, cherchant à comprendre ou donnant l'explication qui convient du haut de ses 3 ans. Il mange avec plaisir, s'endort facilement, reste plus d'une heure au calme avec des livres "je lis tout seul, je suis grand, moi!"et joue de longs moments seul. Je remercie mon fils pour ces deux jours de bonheur et non, non, non, je ne serai pas triste quand tout à l'heure Zian et son papa repartiront vers leur montagne enneigée. "Mon père", comme il dit souvent, mon père travaille beaucoup, mon père prépare le petit déjeuner, le robot de mon père fait du bruit comme le tien, mon père fait ceci, mon père cela... j'ai l'impression quand je l'entends, d'avoir engendré un dieu!

2015-01-18_10.40.23.jpg Le gros bateau arrive au port et les voitures montent dedans pour aller en Corse, etc...

lundi 29 décembre 2014

des lumières, encore des lumières!

Quand j'ai embrassé Eve qui partait à midi, j'avais le coeur un peu flagada et l'oeil légèrement humide. Après un tricot-thé + un apéro-tricot, j'ai retrouvé le plaisir du partage des beaux moments passés ces dix derniers jours et le goût de mon indépendance solitaire.

L'arrivée en Corse est chaque fois un peu magique. Les odeurs du jardin dépaysent et la petite porte qui s'ouvre sur la plage est un enchantement après un après midi d'autoroute et une nuit de traversée, long voyage pour mes petits-enfants arrivés avec Tristan

2014-12-21_14.57.02.jpg

L'eau paisible est vraiment tentante sous le soleil matinal. Sur le sable, au bord de l'eau, on enlève les pantalons mais il faut arrêter les enfants qui aimeraient se baigner. L'eau ne dépasse pas 17°, c'est un peu juste pour s'y plonger tout à fait!

plage.jpg

Il y eut les couchers difficiles et les nuits agitées. Il y eut les jeux dans l'herbe, les promenades au soleil couchant, le goûter dans la cabane construite par Tristan à l'entrée de la plage, la parade de Noël à Bastia, le repas avec Mamie, la mère de Jean-Marie, les cadeaux trouvés au petit matin et le déjeuner de Noël dans le jardin au soleil sous les yeux du grand-père ragaillardi par toute cette vie autour de lui... Que du bonheur!


2014-12-23_14.04.23a.jpg

Puis nous avons quitté la Corse, Tristan a pris le bateau pour retrouver ses montagnes couvertes de neige et je suis allée avec Eve à Laval, chez les parents de Franck qui m'ont accueillie comme une reine. Décidément, je suis gâtée! Ce fut sympathique et enjoué. J'espère bientôt revoir la maman de Franck avec qui je me suis trouvée une belle complicité. Nous avons pu admirer les jeux d'eau et de lumière malgré la pluie qui s'était invitée.

lumieres.jpg

Trois feux d'artifices en un mois, du soleil dans le bleu du ciel, c'est ainsi que se poursuit le mois de décembre, baigné du soleil de nos coeurs, de Marseille et de Bastia, des lumières de Lyon, Montélimar et Laval. Beau présage pour une belle fin d'année à tous en attendant 2015

jeudi 11 décembre 2014

Ah non, les instits!

P1170379.JPGincroyable spectacle de couleurs et de lumière à partir de diverses œuvres d'art

"Tu sais, à l'école, j'expliquais aux enfants que...et bla bla bla
- Ah non, les instits, pas l'école!"
" Cette laine là, je la tricote avec du N* 3 et bla bla bla...
- Bon, ça va les tricoteuses, ce n'est pas mon sujet de prédilection!"
" Tu as lu le billet de X? Moi je viens de mettre un commentaire à Y, bla bla bla
Ah non! Pas les blogueuses maintenant!"
" Moi je fais ma couleur moi-même. Oh moi je préfère la faire faire chez le coiffeur, bla bla bla...
- dites donc les cousines, instits, tricoteuses, blogueuses, vous n'avez pas d'autres sujets de conversation?"
Ainsi parlait non pas Zarathoustra mais Papylou. Oh la la! C'est vrai que nous en avons des points communs, Mammilou et moi, c'est vrai que nous avons échangé, que ces quatre jours nous ont permis de nous apprécier mutuellement, bien mieux que de simples cousines. Et Papylou dans tout ça? Sympathique et actif mon cousin! Il a travaillé bien sûr, et il nous a conduites chez ma tante, est venu nous rechercher, nous a accompagnées deux soirs dans nos pérégrinations, m'a expliqué et montré des choses fort intéressantes dans la ville. Alors je les remercie tous les deux pour leur accueil et leur gentillesse. Pour les photos et vidéos de la fête des lumières, c'est ma cousine la reine du reportage, il fait donc aller sur le blog de Mammilou que vous voyez ici enveloppée de lumière

IMG_3682.JPG Ma cousine dans le tourbillon de lumière

- page 1 de 7