J'avais été époustoufflée il y a 10 ans par la beauté rude des vallées qui descendent du Puy Mary. J'y suis retournée, seule et je n'ai pas été déçue. J'ai été accueillie avec chaleur par les artisans de Salers et j'ai vécu de grands moments solitaires de comtemplation devant les beaux espaces sauvages.

aout_043.jpg

Pour mieux m'immerger, je me suis plongée dans la lecture d'un roman d'un enfant du pays, Jean Anglade. Bof! c'est un peu caricatural.
Et comme je sais qu' Eve aime le fromage de Cantal, j'en ai rapporté un gros morceau.
Je retournerai à Salers, je retournerai dans la vallée de la Jordanne!