WOUAOUHHH!!
ça y est, je ne ferai plus jamais les comptes de la coopérative de l'école!
Je suis retournée travailler dans mon ex-bureau à Charles Digeon, j'ai tout bouclé, vérifié, imprimé, terminé sans un seul centime d'erreur!

Chaque année, en septembre, c'était un peu ma bête noire comme pour beaucoup de directeurs "pas obligés d'être mandataires mais bon puisqu'ils ont du temps"... d'abord c'est fastidieux et surtout, c'était difficile les dernières années, lorsque j'étais à Saint Mandé, parce que la coopérative de l'école est très riche.
Certes, c'est une chance pour nos élèves de pouvoir baigner dans des activités culturelles variées, de participer aux ateliers du Centre Pompidou, partir en voyage à l'étranger, travailler avec des comédiens, designers ou musiciens qu'on peut payer... mais l'argent devient vite le maître de l'esprit coopératif et la dérive est facile d'oublier que l'école publique est laïque et gratuite.

Heureusement cette déviance ne concerne qu'une ou deux personnes mais ce fut une lourde gestion et une dépense d'énergie permanente pour tenter de les remettre sur les rails. Alors je me réjouis vraiment de laisser la place à quelqu'un d'autre, aux autres. J'ai bouclé cet après midi la seule chose que je n'ai vraiment pas appréciée dans ma carrière et je suis ravie.