Hier à mon retour de la gare de Lyon, en traversant Vincennes, j'ai rencontré une institutrice de mon ex-école qui aspire aux prochaines vacances, ce matin une amie directrice m'a fait part de ses difficultés, et je réalise qu'il y a moins de 6 mois j'étais encore plongée dans les tensions de veille de vacances qui règnent dans les écoles! je n'ai pas vu le temps passer depuis mon départ de l'école le 6 juillet et ça me parait ancien, très ancien, comme une vie passée très lointaine... On m'avait dit "prends des précautions", "ne sois pas là pour la rentrée des classes", "tu verras, c'est un peu dur au début, on est désorienté"...
Et moi, je ne sens que la force de l'instant, la chance de cette vie qui me pousse vers demain...vacances, lecture, dessin, clown, gym, danse, visites aux amis et à la famille, pas un regret, que du bonheur! Je pars en Dordogne avant de rejoindre Meschers pour 2 semaines, puis je vais voir mes amis à Gourdon et l'amie de Maman à Lyon, Carole à Grenoble et le futur nouveau-né à Lullin.
Je serai contente de rester chez moi en décembre, de profiter de la vie parisienne et d'un peu de cocooning à la maison.