millepages
Je ne sais plus exactement quand...à la fin des années 70? au début des années 80? C'était peu de temps après la naissance de mon fils, dans la rue du premier appartement vincennois où j'ai vécu avec ma soeur alors que nous étions étudiantes. Une toute petite librairie s'est installée presqu'au bout de la rue, au coin de la rue Lejemptel, juste au début de cette partie où la rue Raymond du temple était tellement crapoteuse que nous ne nous y aventurions guère.

En y pénétrant par curiosité, la première fois, j'ai découvert une sorte de caverne d'Ali Baba! Pourtant, malgré l'espace très réduit, le libraire savait toujours de quoi je parlais et je trouvais tout ce que je cherchais. Il me semble qu'ils étaient deux, ou trois, des jeunes sympathiques qui se pliaient en quatre pour m' aider et me laissaient fouiller dans les tas de livres empilés. Très vite, j'ai changé mes habitudes, et j'ai fréquenté régulièrement cette petite librairie. Je ne continuais à aller rue du midi, chez monsieur Paris dont la barbe et les cheveux blanchissaient, que pour l'achat des manuels scolaires.

Un jour Francis annonça qu'il fermait la boutique - désolation! - mais qu'il ouvrait un plus grand espace - ouf! - rue de Fontenay, de l'autre côté de la rue de Montreuil. Au début, cela semblait loin mais c'était spacieux et finalement pas très éloigné de la bibliothèque où j'allais régulièrement avec mes enfants. Tristan et Eve aimaient y choisir leurs achats pendant que je faisais les miens. J'y ai acheté aussi des livres pour ma bibliothèque de classe, puis les livres de prix pour l'école quand je fus directrice de l'école du Sud. Il y eut une grande fête au centre Pompidou, pour l'inauguration, ou pour un anniversaire, je ne sais plus! Je ne voyais pratiquement plus mon p'tit libraire du coin de la rue! Très occupé par de multiples activités, Francis est devenu un "grand" libraire, éditeur, créateur d'évènements... il s'est entouré de collaborateurs compétents. C'est maintenant Pascal Thuot qui dirige la librairie, organise et anime des rencontres littéraires. D'année en année, l'espace est à nouveau trop étroit et il fallut pousser les murs, les livres d'enfants s'exilèrent un peu plus loin, puis les BD: trois librairies Millepages rue de Fontenay qui pourtant ne suffirent bientôt plus.

Et voilà! samedi dernier, nouveau déménagement, nouvel agrandissement sur deux niveaux, plus près du château, plus près de la médiathèque, de la mairie, et plus près de chez moi. C'est clair, c'est fonctionnel et beau. On sent encore le "neuf" mais déjà on respire l'odeur du papier, on vibre en feuilletant les pages, on entend les voix de l'écrit. Comme je suis devenue grand-mère, je continuerai à fréquenter aussi l'ancienne librairie où le coin des enfants déménage pour s'étendre un peu plus :-)) Presque trente ans de ma vie où je flâne, rêve, glâne des infos, rencontre des écrivains, choisis mes lectures chez Millepages.

millepages2millepages1