le-hameau

J'ai longtemps cru, jusqu'à mes études de psycho, qu'il était normal de n'avoir aucun souvenir de ma petite enfance. Puis j'ai pensé que ma mémoire était défaillante jusqu'à ce que je réalise récemment que je n'ai aucun souvenir d'enfance antérieur à "la maladie de ma soeur". Certes, je sais ce que j'ai vécu auparavant, j'ai vu des photos, j'ai entendu des anecdotes, mais je ne me souviens pas. Ma vie consciente commence à 9 ans. J'ai bloqué tout ce que j'ai vécu jusqu'à ce jour où j'ai cru que ma petite soeur allait mourir.

Je "travaille" donc avec l'aide d'une thérapeute à la reconstruction de ma mémoire d'enfant. C'est ainsi que j'ai ressenti l'envie de retourner à Trois-Etots où j'ai vécu de 3 à 6 ans. Je n'y étais pas retournée depuis plus de 50 ans, et les images se sont connectées à ma mémoire corporelle. J'ai "retrouvé" davantage par le corps que par l'esprit l'unique rue que j'avais déjà montrée ici, sur le chemin de l'école pour la première fois, lorsque j'avais 5 ans. .

trois-etots

1951mariage_maguy.jpgles 3 grands, enfants d'honneur, en route pour le mariage de Maguy

la maisonune maison à gauche, après la grande porte du garage en bois gris, je crois que c'est là!

J'ai trouvé la maison sans hésiter , et je suis allée directement vers le chemin sur lequel Maman nous emmenait promener. On a toujours raconté que nous chantions "c'est le garde-champêtre qui pue qui pète, qui prend son cul pour une trompette" et filions nous cacher en riant derrière les buissons. Je ne sais qui nous avait appris cette chanson, Denise la jeune fille qui nous gardait? Suzanne, une soeur de Maman monitice de colo? ou mes premiers copains d'école? mais j'ai eu confirmation par des promeneurs habitants de la commune que là où mon intuition m'avait conduite se trouvait bien la maison du garde champêtre, à gauche après la mare! Je comprends mieux maintenant mon attrait pour les mares et les chemins creux

IMGP4254.jpg

le_cheminle fameux chemin du garde-champêtre

Ce samedi après midi, celle qui fut notre maison était fermée, devenue résidence secondaire comme beaucoup d'autres, et je n'ai rien vu du jardin, juste aperçu le sommet d'un arbre. Peu de chance que ce soit le vieux cerisier sur lequel avait été prise une photo de nous 4 avant le départ vers Ryes et la Normandie!

1952_echelle.jpg photo célèbre dans la famille, une échelle sur le cerisier!

Je suis très contente d'avoir enfin retrouvé quelques véritables souvenirs, des odeurs, des bruits, des couleurs et des images... C'est aussi grâce àJenofa qui m'a donné envie d'y venir. Je l'avais croisée en faisant des recherches puis je suis allée la voir cet été. Elle a vécu à Trois-Etots juste après nous, j'avais vu des photos sur son blog et c'est spécialement pour elle que j'ai mis toutes celle-ci! J'y retournerai aux beaux jours et prendrai d'autres photos car le ciel était sombre ce samedi 27 février!

ciel_noir