Coucou! me revoilà avec le petit journal d'une fin d'escapade....

30ans

  • mercredi 8 juin: comme Eve devait être en Corse le 19 juin, jour de ses 30 ans, elle a accepté de fêter "30 ans moins 11 jours" avant mon départ. Je lui donc ai fait 30 petits cadeaux, boucles d'oreille, collier, jupe, veste, gilet, maillot de bain, vaisselle pour la terrasse, livres, etc... 30 bricoles pour une presque trentenaire, elle n'en revenait pas!! je ne lui en ai donné que 29 pour ne pas lui porter malheur ;-)) et lui offrirai le dernier à sa prochaine visite, le 1er juillet.
  • vendredi 10 juin: après un pique-nique sur le bord de la Limmat avec Eve qui repartit ensuite vers son bureau, j'ai pris la route en direction de Bâle, Mulhouse, Colmar. Une petite heure de bouchon à la douane, c'est normal, c'est vendredi et c'est le week-end de la pentecôte! Pour rejoindre le studio que j'ai réservé, adieu l'autoroute, je préfère la traversée des beaux villages alsaciens et la montée vers le Bonhomme. Sapins et fougères, terre rouge et bruyère, me voici dans les Vosges
  • dimanche 12: gare de Strasbourg. Long quai vide et silencieux. Ni train ni personne. Suis-je au bon endroit? dans la bonne ville? ronronnement lointain et incessant des voitures qui circulent. Tout à coup, un grésillement, une voix, une annonce, un TGV, des gens descendent, d'autres arrivent et la gare s'anime immensément. Départs, arrivées, la vie! J'attends Thérèse et la voilà...
  • mercredi 15 juin: Thérèse est repartie. c'était super! visite au mont Sainte Odile ou flânerie à Ribeauvillé, repas frugal ou resto, tout est facile avec elle. Je l'ai laissée à Strasbourg, sur le quai puis je suis allée chercher du Gewurtstraminer et du Pinot gris chez le caviste de mon père et de mes frères et soeur près de Kaysersberg.

cigognes

  • jeudi 16: aujourd'hui j'ai visité la mine d'argent de Tellure, acheté et écrit quelques cartes, dîné chez Jean-Noël et Anita qui ont aménagé le "Bellevue", gîte où j'ai passé une semaine, une adresse à retenir et à conseiller chez des gens charmants.
  • vendredi 17: longue route droite dans la verdure, alternance de montées et de descentes qui s'élancent vers le soleil, s'enfoncent dans les nuages puis plongent dans les champs de blé encore vert. Quelques toits alentours et des clochers au loin. Ils ne sont plus joufflus ni raccourcis comme celui d'Allarmont mais longs et fins dans le ciel...je suis dans la Meuse

lamaix

J'ai quitté l'Alsace et les rangées de vignes étalées. J'ai partagé avec Thérèse certains souvenirs, admiré les lignes élancées de la cathédrale de Strasbourg, découvert les cigognes et leurs petits dans les nids ronds sur les toits, traversé les villages fleuris et colorés, revu et visité le Haut-Koenigsbourg. J'ai quitté les Vosges, l'odeur mêlée de terre et de sapin. J'ai aimé traverser Allarmont, faire le tour du lac de Lamaix au-dessus de Vexaincourt.et entrer dans la petite chapelle qui veille sur les eaux profondes, j'ai aimé marcher sur la terre rouge, sentir le sol humide et le parfum des forêts. J'ai regretté la pauvreté des villages qui longent la Plaine en montant au Donon, les volets clos et les larges porches arrondis toujours fermés, les commerces abandonnés, les scieries et les usines textiles délaissées. C'est beau, c'est calme mais la vie a quitté la vallée.

allarmontc'est la première maison à gauche, la maison de ma tante Suzanne," la maison d'Allarmont"!