Petite, comme tous les enfants, j'ai appris à utiliser ces outis merveilleux que sont mes mains. Je ne m'en souviens pas mais bien sûr, j'ai tapé, jeté, frotté, pincé et tripoté tout ce que je pouvais. Comme je suis droitière, peu à peu, j'ai privilégié l'utilisation de la main droite....et je peux dire que je m'en suis servie!

Avec ma main droite je sais prendre un objet, attraper ou lancer une balle, avec ma main je sais porter les aliments à la bouche, tenir ma fourchette et laver les casseroles, je sais éplucher les légumes, manier le fer à repasser ou passer l'aspirateur. Ma main droite peut fouiner sur un étalage ou palper un melon, ma main peut faire briller les meubles et frotter les chaussures, elle peut fourrer le linge dans la machine, guider la voiture, et tapoter le clavier d'un ordinateur. Avec ma main droite j'aime dire bonjour, prendre un enfant par la main ou border les draps de son lit, caresser le velours ou la joue d'un bébé, avec ma main j'aime ouvrir un livre et le garder ouvert, j'aime faire glisser le crayon sur le papier, utiliser un stylo pour écrire, porter un panier ou un bouquet de fleurs

Je sais, je peux et j'aime faire bien d'autres choses encore... Je suis plutôt manuelle et ne reste, ou plutôt ne restais guère, sans un livre, un cahier, un carnet ou un tricot dans les mains. Mais l'alerte a sonné! Depuis plusieurs années, les poignets et le pouce me font souffrir. A l'école déjà, je massais avec une huile spéciale mon poignet droit qui, comme mon dos, souffrait d'arthrose. J'ai consulté des médecins et avalé des calmants et anti-inflammatoires , entendu le radiologue s'exclamer " oh la la, vous devez souffrir le martyr!". Bref, j'ai compris que l'arthrose rimait avec "on ne peut pas faire grand chose".

orthese.jpg

Et puis il y a 3 ans mon amie Brindille m'a parlé de son copain naturopathe qui vendait ses produits sur le net et avait sans doute ce qu'il faut pour calmer mes douleurs. "Qui ne tente rien n'a rien" dit la sagesse populaire et j'ai essayé. Oh! sans Je dois avouer que les douleurs du dos ont disparu. Les poignets sont toujours douloureux, surtout le droit, mais je me suis habituée à la douleur. Et voilà que depuis un mois mon pouce se bloque et ne se redresse pas tout seul. "Aïe!" avais-je hurlé lorsque le médecin m'avait serré la main. Je consultais pour un certificat d'aptitude à la gym et suis sortie avec, en bonus, une orthèse pour immobiliser la main droite. C'est vrai que ça me soulage comme le gentil petit docteur ( c'est ainsi que l'appelle Thérèse) l'avait prédit, mais je ne peux presque plus rien faire!!

Alors je porte le plus souvent possible cette orthèse qui m'a protégée des élans des enfants lorsque j'étais à Pimberty et m'a premis de porter Zian sans souffrir. Lorsque je l'enlève, je bloque mon pouce avec un strapping afin de prendre ma douche, passer l'aspirateur, laver les casseroles et tourner la clé dans la serrure. Je l'enlève pour sortir, dîner, ou voir mes amis parce que ce n'est pas beau, je l'enlève pour écrire ou tricoter un peu et j'apprends à utiliser la main gauche qui est sensible mais bien douloureuse. Je masse mes poignets et mon pouce, j'ai supprimé laitages et viandes, n'ai gardé que le café du matin, et un rare verre de vin pour les dîners festifs. Je suis les conseils du copain de Brindille Natura Mundiet je bois ses tisanes. De plus j'ai eu lundi la visite de mon amie Véro de Marseille, petite fée guérisseuse qui se pencha sur ma main avec sa baguette. Est-ce sa magie? le port de l'orthèse? J'ai moins mal mais retournerai voir le médecin car j'espère bien améliorer la machine, prendre soin de la mécanique en remettant de l'huile dans les rouages et retrouver l'usage de ma main droite!