C'est simple, c'est facile à dire. Lorsque j'étais petite Maman m'a appris à remercier. Si on me rend un service, je dis "merci", si on me fait un compliment, je dis "merci". Lorsque j'ai été reçue chez quelqu'un j'envoie une "lettre de château" et si je reçois un cadeau j'écris une lettre, un mail, ou je téléphone, bref je remercie. J'ai enseigné la même chose à mes enfants, ma soeur à ses enfants et mes frères aux leurs. Cela parait seulement normal.

Et pourtant!!! aujourd'hui je suis allée chez ma soeur et à un moment de l'après midi nous avons évoqué le sujet. Ni l'autre ne vivons dans le passé mais toutes les deux nous étonnions de la disparition du remerciement dans les nouvelles générations. L'une comme l'autre avons plaisir à tricoter pour les nouveaux-nés, à envoyer quelque chose pour un anniversaire et sommes toujours étonnées de ne pas savoir si la taille ou la couleur convient, si le paquet est arrivé. Peur de la faiblesse? enfants trop gâtés? ambiance de possession matérielle excessive? consommation, surconsommation entretenue par les médias? Certains voient le manque avant d'être heureux de ce qu'ils ont, souffrent de ne pas avoir tout ce qui les fait rêver. Ce mal-être est soigneusement entretenu par les marques et les supports médiatiques.

Et pourtant!!!Certes on ne fait pas un cadeau pour recevoir des remerciements ni pour avoir un retour mais un "merci", aussi bien pour celui qui le donne que pour celui qui le reçoit, ce n'est pas simplement un rite de politesse désuète! Apprendre à remercier c'est apprendre à vivre dans la joie et la gratitude malgré les difficultés et les souffrances, découvrir le plaisir de ces petits bonheurs que procurent la nature et la camaraderie. C'est comme un parfum qui se dégage, un bonbon qui fond sous la langue, une musique à l'oreille, un feu d'artifice dans l'esprit. Remercier est une petite action de grâce qui caresse le coeur et je plains ceux qui s'en privent.

remerciement-zaza-1.jpg image trouvée sur http://imagestars.centerblog.net