IMG_7369.JPG vue de Zurich depuis ma place préférée, le Lindenhof,
Bousculée pour monter, poussée pour écarter ma valise, pressée par ceux qui descendent, me voilà plongée dans un monde hostile. Certains vous serrent contre la porte, d'autres vous poussent pour sortir ou vous bousculent sur le trottoir sans un mot d'excuse...où suis-je? et les voitures ne s'arrêtent plus lorsque je m'engage sur le passage! l'une klaxonne, l'autre serre un cycliste sur le côté...suis-je bien à Vincennes, banlieue paisible aux portes de Paris? J'ai l'impression d'avoir changé brusquement de monde.

IMG_7409.JPGrestaurant au bord de la Limatt où le service est fait par des personnes en réintégration

Je rentre de Zurich après une semaine magnifique avec ma fille, j'ai pris le train pour un retour rapide et tranquille dans un wagon cosy du TGV. Arrivée Gare de Lyon vendredi à 17h34. Je vise l'escalator pour descendre au métro. M1c'est ma ligne, mais non! plutôt prendre le RER A , il y a des escalators et je n'aurai pas à porter ma valise dans les escaliers. Je descends donc et là! j'ai l'impression de débarquer chez les fous. Terminé le plaisir de voir les voitures qui ralentissent et s'immobilisent dès qu'un piéton s'approche du passage, j'attendrai quelques mois pour de nouveaux trajets dans un tramway fantaisie.

IMG_7412.JPGtramway circulant du côté de Paradeplatz

J'ai souri de voir un homme en costume, l'attaché case à la main et la serviette de plage roulée sous le bras, j'ai aimé me baigner dans l'eau douce et pure, regarder ma fille ramer sur le lac ses amies et j'ai apprécié de la retrouver pour déjeuner dans les restaurants qu'elle aime bien à midi ou pour un barbecue au club nautique après son travail. J'adore ce rythme tranquille et le visage paisible des gens qui montent dans le tram ou le train! Comme je ne parle ni de comprends l'allemand, c'est reposant. Je suis dans une sorte de cocon où ne me surprennent que quelques conversations en anglais ou en français, et là, je tends l'oreille et sors de la brume cotonneuse qui m'enveloppe.

IMG_7385.JPG

Je suis de retour chez moi et dans la rue tout le monde court et s'agite, visage crispé et dents serrées. Les gens que je croise et salue ne peuvent plus se plaindre du froid ou de la pluie alors ils râlent contre la chaleur. Plus de respect du calme, impossible de lire en paix, mon voisin fait vibrer les basses et résonner le son, il va falloir que j'entre en guerre sérieusement contre ces débordements. J'ai l'impression d'arriver chez les fous et d'avoir quitté le paradis.

IMG_7370a.jpg