Cet hiver, je n'ai pas vu beaucoup d'expositions. Entre mon voyage à Bali, le séjour de mes petits enfants, la semaine chez ma fille et Noël, le temps passa très vite. En janvier et février, entre le recensement et mes activités, je n'ai pas vu les journées passer. A l'Orangerie j'ai vu les oeuvres de Frida Khalo et Diego Rivera, à Orsay j'ai vu Le nu masculin et Gustave Doré. Je ne suis allée ni au Grand Palais ni à la Pinacothèque. Je regrette surtout Félix Valloton dont j'aime beaucoup les paysages. Alors ce trimestre, j'ai bien l'intention de me rattraper et d'aller voir a rétrospective Van Gogh du musée d'Orsay et les collections privées des peintures impressionistes, d'autant plus que Le musée Marmottan est celui que je préfère!

2014-03-02_17.02.20.jpg femmes du monde dans une illustration de Gustave Doré

J'avais tenté deux fois d'aller voir l'exposition des photos de Brassaï à l'hôtel de ville mais la queue était si longue que j'y avais renoncé. cette semaine je me suis décidée à y aller le matin et n'ai attendu qu'une petite demi heure, et au soleil!Les photos de Paris des années 30 me rappellent celles des 20 ans de Maman.

2014-03-06_11.11.53.jpg femme de regardant dans un miroir, Brassaï

Samedi dernier, j'ai eu une bonne surprise, un sms d'une de mes élèves, un moment de libre en fin d'après midi, et me voilà au vernissage de l'exposition de Titouan Lamazou pour la journée de la femme à Fontenay sous bois! Les portraits sont superbes et se photos chargées de messages à la gloire de la femme. Le lieu est vaste et clair, les portraits très beaux et émouvants, les photos très expressives du combat de l'artiste, l'homme était accessible, simple et gentil. En voilà un à qui le succès n'est pas monté à la tête!

2014-03-08_19.20.15.jpg Une des femmes du monde de Titouan Lamazou