Quand j'ai embrassé Eve qui partait à midi, j'avais le coeur un peu flagada et l'oeil légèrement humide. Après un tricot-thé + un apéro-tricot, j'ai retrouvé le plaisir du partage des beaux moments passés ces dix derniers jours et le goût de mon indépendance solitaire.

L'arrivée en Corse est chaque fois un peu magique. Les odeurs du jardin dépaysent et la petite porte qui s'ouvre sur la plage est un enchantement après un après midi d'autoroute et une nuit de traversée, long voyage pour mes petits-enfants arrivés avec Tristan

2014-12-21_14.57.02.jpg

L'eau paisible est vraiment tentante sous le soleil matinal. Sur le sable, au bord de l'eau, on enlève les pantalons mais il faut arrêter les enfants qui aimeraient se baigner. L'eau ne dépasse pas 17°, c'est un peu juste pour s'y plonger tout à fait!

plage.jpg

Il y eut les couchers difficiles et les nuits agitées. Il y eut les jeux dans l'herbe, les promenades au soleil couchant, le goûter dans la cabane construite par Tristan à l'entrée de la plage, la parade de Noël à Bastia, le repas avec Mamie, la mère de Jean-Marie, les cadeaux trouvés au petit matin et le déjeuner de Noël dans le jardin au soleil sous les yeux du grand-père ragaillardi par toute cette vie autour de lui... Que du bonheur!


2014-12-23_14.04.23a.jpg

Puis nous avons quitté la Corse, Tristan a pris le bateau pour retrouver ses montagnes couvertes de neige et je suis allée avec Eve à Laval, chez les parents de Franck qui m'ont accueillie comme une reine. Décidément, je suis gâtée! Ce fut sympathique et enjoué. J'espère bientôt revoir la maman de Franck avec qui je me suis trouvée une belle complicité. Nous avons pu admirer les jeux d'eau et de lumière malgré la pluie qui s'était invitée.

lumieres.jpg

Trois feux d'artifices en un mois, du soleil dans le bleu du ciel, c'est ainsi que se poursuit le mois de décembre, baigné du soleil de nos coeurs, de Marseille et de Bastia, des lumières de Lyon, Montélimar et Laval. Beau présage pour une belle fin d'année à tous en attendant 2015