J'ai fêté hier mon anniversaire. Je ne sais pourquoi chaque fois que je change d'âge, je suis déjà dans l'année suivante. J'ai toujours aimé les années impaires, à fortiori lorsque je m'approche d'une dizaine. Encore maintenant, j'aime le jour de mon anniversaire, les cartes, les fleurs, les coups de fil et les cadeaux, et le chant de mes petits-enfants.

Le 25 janvier 1955, nous habitions Ryes, en Normandie et j'étais fière d'avoir bientôt 10 ans. Nous venions de nous faire vacciner de la variole, je ne savais pas encore que deux semaines plus tard ma soeur serait hospitalisée dans le coma, que pendant trois mois je m'endormirais chaque soir en récitant un rosaire parce que je ne penserais plus qu'à sa guérison improbable.

En 1965, j'étais à La Sorbonne. J'habitais Versailles chez ma grand-mère pendant la semaine et ne retournais que le week-end chez Papa et Maman. Je m'entendais bien avec Mamée et j'aimais bien ma vie chez elle, j'avais toujours révé de vivre en ville, j'aimais le train, la Gare de Lyon, le métro, la fac, le Boul'Mich et les cafés de la rue Mazarine.

IMG_0003.jpgEn vacances dans les landes à la fin des années 60

En 1975, je vivais à Vincennes depuis presque 10 ans. J'étais mariée depuis six mois avec Jean-Marie. Il était beau et intelligent, sans foi ni loi, et sans travail hélas. J'étais amoureuse, nous ne nous quittions guère. J'enseignais et j'aimais mon métier. l'été nous allions à Val d'Isère où il encadrait les safaris photos. Ce furent de belles années.

En 1985,Tristan et Eve m'ont aidée à souffler les bougies. Ils avaient presque 8 et 4 ans. J'étais une Maman heureuse, active et comblée. J'aimais aussi ma classe et mes petits CP. Bien sûr je ne m'attendais pas à ce que ma vie bascule quatre ans plus tard!

En 1995 j'étais directrice, je sortais d'années sombres et dépressives et commençais à remonter la pente. Papa nous avait quittés depuis 2 ans, l'année de mon divorce officiel et de mon déménagement. J'avais rencontré Jean-François qui était séduisant, prévenant et attentif et j'avais arrêté de fumer depuis 6 mois. J'ai retrouvé ma joie de vivre.

En 2005, les enfants avaient quitté la maison, Tristan était déjà dans ses montagnes. Depuis 5 ans Maman avait rejoint Papa, au paradis sans doute. J'avais quitté JF, découvert l'impro et le clown, j'ai papillonné, travaillé, dessiné et découvert beaucoup de choses. J'ai réorganisé ma vie.

Et voilà 2015! 69 ans... l'année de mon entrée dans ma soixante-dixième année, dans les années septantes comme disent mes amis belges. Alors je vais fêter ça avec mes enfants, mes petits-enfants, mes frères et soeur, mes cousins, cousines et mes amis proches, je prépare une "cousinade" à Vincennes. Je vis chaque instant présent dans la bonne humeur.

2015-01-21_13.18.34.jpg