Encore une fois février s'en est allé. Pour la vingt-sixième fois depuis cette année là. J'y pense parfois. L'année terrible, l'année du choc qui changea ma vie et mes pensées. Trahison d'un mari et trahison d'une amie. La trahison de l'amie est ce qu'il y a de pire, surtout lorsqu' elle devient ennemie, vous insulte et vous accuse. Innimaginable! Incompréhensible! début d'une longue série, appels anonymes, voix de femmes qui disent des horreurs, attentes, espoirs déçus, inquiétudes et solitude. Ne pas dire, ne pas montrer aux enfants, aux amis, aux parents...honte des larmes et des souffrances. Attendre la fin d'un mois, puis d'un autre, de l'année puis d'une autre comme une délivrance qui n'arrive pas. Longues années de maigreur et de dépression. Puis le ciel s'est éclairci, et les années se sont illuminées. Des rencontres et des amitiés ont accueilli les sourires renforcés. La vie s'est remise à chanter. Maintenant je sais que c'est une chance, que jamais je ne serais devenue celle que je suis sans cette traversée!

2015-01-24_12.49.03.jpg

C'est la même chose pour mes enfants. Je m'en suis voulue du mal que nous leur avons fait et je suis fière de ce qu'ils sont devenus, de ce qu'ils font de leur vie. Ils ont surmonté des moments douloureux. Ils ont vécu nos souffrances, entendu nos disputes, ils m'ont vue ne plus faire la cuisine et les laisser regarder la télé, ils m'ont vue pleurer et crier même si je tentais de me cacher. Ils n'ont pas su que je voulais mourir mais ils m'ont vue m'enfuir chez des amis pour tenter de survivre. Mes enfants courageux! Ils ont surmonté les années de galère, le divorce et le déménagement. Maintenant je suis heureuse de l'attention et de l'affection qu'ils montrent à leur père, du soutien qu'ils lui apportent pour l'aider dans sa maladie. Je suis vraiment fière d'eux.