Ils vont reprendre l'école demain. ils étaient venus pour "la grande fête de Mamilène" et sont repartis après deux semaines ici, à Vincennes, deux semaines fatigantes parce que je dois changer de rythme, mais deux semaines de surprises, de sourires et de moments magiques. Jeudi encore en descendant la rue de Strasbourg pour retourner chez ses autres grands-parents, Odin me demandait " Mamilène, on peut passer devant la salle de ta fête?" et Lelia trouvant quelques fleurs qui décoraient la table "Mamilène, tu peux me les donner?"
Je ne peux pas vous montrer la joie de Lelia face à la Grande Arche en haut de l'Arc de Triomphe mais je vous laisse imaginer son admiration recueillie devant la tombe du soldat inconnu et les questions qui ont suivi " mais alors, on ne sait vraiment pas qui c'est le soldat inconnu? et ton grand-père mort à la guerre de 1914, on l'a retrouvé où?" Je ne peux pas vous montrer son visage rayonnant devant le Sacré-Coeur mais vous montrer son admiration devant Paris qui s'étale sous ses yeux.

2015-04-15_12.53.00.jpg

Pas besoin de raconter la concentration lors de l'Apéro-Tricot ni la fierté de la demoiselle d'être la seule enfant parmi nous. Comme elle était bonne la planche de charcuterie accompagnée d'un verre de coca! Il est facile aussi de deviner le plaisir de la grand-mère chez Millepages pour choisir un livre ou dans les magasins avec sa petite-fille pour choisir des tee-shirts, une robe ou un chapeau. Lelia est une vraie grande fille qui ne lâche pas son roman dans le métro et réfléchit sur le niveau de langage des uns ou des autres. Je reconnais le passage, la bascule de nos élèves qui nous émerveillait chaque année au milieu du CE1

2015-04-22_18.16.42.jpg

Autres réactions avec Odin. Beaucoup plus réservé il s'est montré modéré mais n'a pas pu cacher son sourire lorsque je lui ai proposé d'aller au musée de la police. Je ne sais pas ce qu'il a préféré mais ce fut un après midi très agréable. Nous sommes descendus à l'Hôtel de ville et il a pu admirer la mairie de Paris et les jets d'eau avant de traverser la Seine et de longer Notre-Dame et ses gargouilles pour atteindre le pont de l'Archeveché.

2015-04-17_15.26.52.jpg

Les péniches, les gens et les cadenas sur le pont, tout est sujet à questionnement pour un petit garçon curieux et avide de savoir. Képis, uniformes et médailles ont plu mon petit-fils intéressé aussi par les motos, les voitures et camions de police stationnés sur les quais. Que de choses à voir!!
La difficulté d'Odin tiraillé entre deux, c'est qu'il voudrait tout faire comme sa grande soeur et tout faire comme son petit frère. C'est pourquoi j'ai eu tant de plaisir à chercher pour lui une activité différente et très spéciale. Il y eut malgré tout quelques regrets "Moi aussi je voulais voir l'Arc de Triomphe!"ou bien "je voudrais aller à l'aquarium avec Zian". "Pas de problème je le ferai avec toi tout seul la prochaine fois!" Vite rassuré, il a rapidement laissé passer le nuage, surtout avec son ballon et les copains de jeu retrouvés sur le Cours Marigny. L'atelier créatif du château de Vincennes après la visite du donjon guidée et accompagnée d'une conteuse permit un autre après midi riche en apprentissage qu'i a partagé avec sa soeur.

2015-04-18_16.01.47.jpg

Et Zian? qu'allais-je faire de spécial avec un petit bonhomme de trois ans? Il n'est pas difficile à satisfaire et de nature joyeuse, heureux de retrouver ici les legos ou "sa"dînette pour nourrir peluches et poupées. Il aime piocher dans le rayon de ma bibliothèque les livres qui l'attendent et lire tranquillement des histoires mais il fut tout de suite d'accord pour aller à l'aquarium. D'autant plus qu'il s'agissait d'y aller non pas en voiture mais en bus, dans un vrai "gros bus" qui nous emmena jusqu'à la porte Dorée.

2015-04-21_16.00.39.jpg

Il y eut un pique-nique tous ensemble, avec Camille, sa Maman et même la Maman de Franck venue me rendre visite, il y eut des repas plus calmes que d'autres, des couchers faciles et de réticences, des levers un peu trop matinaux pour moi, un peu de fatigue, mais beaucoup de joie. A deux, c'est plus facile d'avoir plusieurs enfants ensemble mais quand on est seule, c'est vraiment agréable d'avoir les enfants chacun à leur tour, un par un, et d'offrir à chacun une activité bien spécifique. .