C'est une période de tristesse et de fragilité. Je suis triste de voir comme la vie soudain s'est arrêtée, triste de ce grand chagrin dans le coeur de mes enfants. Je suis bouleversée et fragile. Je suis déçue par le manque d'empathie d'une amie que je croyais proche, je ne supporte plus le moindre bruit de mon voisin, je suis agacée de constater qu'une personne qui tournait autour d'un atelier que je propose essaie de tout régenter. Je n'ai pas envie d'être seule et ne souhaite pas voir trop de monde...

Heureusement il y a mes enfants, heureusement il y a Elise, François, Thérèse, Muguette et Pablo! Je sens bien que j'ai besoin d'amitié autant que de calme et de solitude. Heureusement il y a le soleil et le bois! Il y aura bientôt des journées avec mes petits enfants, il y aura l'anniversaire de Fiz à Richmond, il y aura la Corse avec Eve, le séjour à Rome, la naissance de la première petite-fille de ma soeur et celle du petit dernier de Tristan et Camille pour qui je commence à tricoter, l'espoir, la vie qui continue... "Hardi petit!" dirait ma grand-mère.

2015-06-09_18.09.18a.jpg