Pour beaucoup d'enfants et pour tous les enseignants de l'Ecole élémentaire, primaire ou maternelle ce samedi fut le premier jour des Grandes Vacances. Hier après midi j'ai croisé des petits qui portaient fièrement les derniers grands travaux décrochés du mur. J'ai aussi croisé des profs qui rentraient les bras chargés. Pour deux mois l'école est finie. Ce sont des jours où les poubelles débordent, où les piles de cahiers et de livres neufs sont rangées dans les placards pour la rentrée suivante , où les "au Revoir maîtresse" vous serrent un peu la gorge. La maison est emplie de bouquets mais une sorte d'inquiétude vous envahit. Vous sentez un vide soudain presqu' inquiétant qui ressemble au baby blues. Chaque fois c'était la même chose mais la dernière année je m'y étais tellement préparée que ce fut plutôt plus facile. Cette année encore certains quittent définitivement l'école pour une nouvelle vie, en route pour une nouvelle aventure. J'en connais une spécialement, comme moi passionnée par son métier à qui j'écrivais ce matin "À toi les activités choisies, les horaires que tu souhaites dans la direction désirée. Tu as quitté le refuge et te lances à l'assaut du sommet." A Célestine et à tous les retraités de l'EN je souhaite une belle pause d'été avant de commencer la montée.

2015-07-03_09.16.32.jpg photo d'Eve arrivant au sommet de l'Alphubel (4206m) avec ses amis dimanche dernier