2015-10-16_13.34.41.jpg

"Veni, vidi...." je n'écris pas la suite car je ne suis pas Jules César et n'ai rien eu à vaincre si ce n'est la fatigue engendrée par cette douleur profonde à la cuisse et suivie d'une éruption de boutons qui a duré pendant tout mon séjour. J'ai cru qu'une bête m'avez piqué avant de savoir à mon retour qu'il s'agissait d'un zona. Ouf! Ça explique pourquoi j'ai moins d'énergie que d'habitude depuis quelque temps. Heureusement à Rome j'ai profité de la ville à mon rythme et sans encombre. Grâce à ma famille et à mes amis, j'ai passé une très belle semaine.

2015-10-13_14.25.19a.jpg

Eve s'était occupée de tout, de l'avion, du taxi qui m'attendait à l'arrivée et de l'hébergement. Après la déception du premier jour où le grand appartement choisi sur Airbnb qui semblait idéal sur les photos s'est avéré trop sombre et triste pour y rester, elle a trouvé un endroit de rêve dans un ancien couvent, dans le Trastevere, près du jardin botanique, avec un joli jardin de curé où j'ai pris mon petit déjeuner chaque matin . De la chambre j'avais une superbe vue sur le Gianicolo qui domine la ville.

2015-10-17_07.40.39.jpg

Chaque jour j'ai longé et traversé le Tibre pour plonger dans les rues colorées et entrer au cœur de la ville. Les eaux sont sales et boueuses mais son nom est mythique , son parcours gracieux et les ponts qui permettent de le traverser fort élégants.

2015-10-12_18.00.19.jpg

Le plus fascinant pour moi c'est cette plongée dans l'histoire, dans notre histoire, où l'Antiquité côtoie la Renaissance, où l'excès frôle l'exubérance, où la générosité mène à la cruauté mais où l'humanité est toujours au centre.

2015-10-14_11.07.10.jpgles arènes du Colisée

J'ai aimé parcourir les allées du grand forum, j'ai fermé à demi les yeux pour imaginer les touristes vêtus d'armures ou de toges romaines, j'ai accommodé mes oreilles pour transformer le bourdonnement des bavardages en discours cicéroniens.

2015-10-13_14.17.58.jpg

Quel émerveillement au pied du Colisée! quelle impression de stabilité et de force dans ces pierres qui ont traversé les années! J'ai retrouvé la fascination devant la puissance que j'avais decouverte à travers les versions latines de ma jeunesse. Sans doute.

2015-10-14_12.05.35.jpg au pied du Colisée

Est-ce l'éloge de la grandeur qui m'avait tellement fait aimer le latin au travers des écrits de César? est-ce ce sens de l'esthétique, la sensibilité des arcs et des rondeurs qui m'ont fait tant aimer les écrits de Virgile? De la même façon c'est, je crois, l'alliance des pierres élancées vers le ciel et du raffinement des mosaïques qui favorisa l'immersion de tout mon être dans l'espace des thermes de Caracalla

2015-10-14_16.07.47a.jpg

Je n'aime pas du tout l'extravagance monumentale du palais Vittoriano ni l'accumulation des sculptures sur bien des fontaines mais je dois reconnaître qu'elles sont spectaculaires.On m'avait dit " tu verras, Rome est une très belle ville". Je ne dirai pas ça car en dehors des lieux très touristiques les rues sont sales et les poubelles débordent, mais plutôt que c'est une ville époustouflante où derrière chaque coin de rue se cache une surprise où présent et passé s'entremêlent

2015-10-15_12.50.18.jpg

J'ai bu du café, du bon vin, mangé des pizzas et du rissotto et découvert de ravissantes trattorias. J'ai rencontré des allemands, échangé avec une famille suisse, bavardé avec des carabinieri ravis de parler français et des jeunes vénézuéliennes qui venaient pour leurs études. J'ai beaucoup marché, parfois réussi à attraper un bus sans jamais savoir exactement où il allait, et chaque soir j'ai pris le tram pour rejoindre les rues animées du Trastevere où je dînais avant de rejoindre la tranquillité de l'hôtellerie. J'ai même fait un selfie!

2015-10-15_12.37.26.jpg

J'ai visité des églises, admiré des tableaux et des plafonds, et le week-end, lorsqu'Eve est venue me rejoindre avec Franck, nous sommes allés au Vatican, mais ça sera l'objet d'un autre billet.