J'avais un papier à déchirer et je n'ai pas pu , je voulais éplucher ma pomme avant de la croquer, impossible! jeudi soir je devais aller à mon habituel d'écriture et j'ai du renoncer. Un ouvrage à terminer, un tas de repassage à vider, des T-shirts à plier, des chèques à rédiger, quelques paquets à emballer, un dessin à fignoler... J'ai dû différer car cela est bien difficile sans ma main droite. Je m'entraîne donc avec la main gauche. Comme celle d'un enfant mon écriture est hésitante, comme lorsque j'étais petite, je tremble en soulevant la bouilloire et risque de renverser mon bol en le portant à ma bouche. Décidément je suis adroite mais très malàgauche!
Pas besoin d'une bombe Célestine mais une main immobilisée et me voilà perdue. J'ai besoin des deux pour éplucher mes légumes, lacer mes chaussures, fermer mon soutien-gorge, pour tricoter, coudre ou dessiner, pour tenir un livre et tourner les pages....Essayez donc d'enfiler votre jean d'une seule main, de faire glisser la fermeture éclair de votre blouson sans tenir d'un côté pour tirer de l'autre!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Heureusement j'ai des jambes, une voiture et une langue! Alors ce vendredi après avoir réussi l'exploit de tourner la clé pour démarrer ma voiture, j'ai embarqué une presque voisine blogueuse - je parle d'exploit car si vous essayez de démarrer de la main gauche alors que vous êtes droitière vous comprendrez - et nous sommes allées de l'autre côté de Paris pour déguster une soupe vraiment délicieuse et dévorer un "gâteau qui tue". Savez vous chez qui nous étions? Allez, c'est facile, c'est un couple mais pas un ménage, ni une relation, non, c'est une liaison de longue date, un mari et une femme. Elle a un nom de parfum et lui vous donne du " lectrices chéries "à tire-larigot. Ils se disent chamailleurs je dirais plutôt sympathiques et l'esprit aux aguets. Ils ont toujours quelque chose à dire, à nous dire ou à se dire, bon, ça m'évite de trop parler puisque je suis comme eux. J'aime bien leur complicité, et nous avons passé un excellent moment la dame-qui-vécut-les-mêmes-dimanches-que-moi, les amants-terribles et moi. Nous avons parlé -oh à peine moins longtemps que la première fois (cinq heures au bistrot) car il nous a fallu rentrer. Nous n'avions mis qu'1/2h pour l'aller mais il fallut 2h pour le retour!