Aujourd'hui est le dernier jour de mes 69 ans, demain je deviens septuagénaire, wouah, quelle affaire! Tristan me demandait tout à l'heure si ça me faisait quelque chose. Oui bien sûr! Comme toujours je suis contente de fêter mon anniversaire mais cette année, tout de même, pour la première fois j'ai conscience de vieillir et je suis fière d'être dejà arrivée jusque là.

001.jpg1946- Le plessier à Saint Aubin sous Erquery

Merci Papa et merci Maman pour ce beau cadeau qu'est la vie. C'est à vous que je dois d'être là, joyeuse et en forme le dernier jour de mes années sex. Merci de m'avoir offert ce patrimoine génétique qui m'a gardée en bonne santé malgré l'inflammation de mes articulations, merci de m'avoir offert une silhouette agréable, la peau fine et des cheveux résistants.
Désolée Maman, de t'avoir fait souffrir dés ma naissance et d'avoir provoqué une septicémie tellement grave que tu as dû rester trois mois allongée sans presque pouvoir me toucher. Je te remercie d'avoir lutté pour rester en vie et d'avoir bravé les médecins qui t'interdisaient d'enfanter à nouveau. Merci de m'avoir donné une sœur et deux frères. Il y a bien des moments où je me serais volontiers passée de ces trois là! Ils étaient "les petits" et ne me lâchaient pas d'une semelle mais grâce aux livres j'ai pu leur échapper parfois. A Ryes, vous saviez tous les deux que je me réfugiais au deuxième étage. Merci Papa d'avoir autorisé ma cachette sous ta table de radio-amateur. Lorsque tu t'y rendais en fin d'après midi ou le dimanche, tu m'évacuais gentiment et je m'installais sur le rebord de fenêtre du palier. Merci de t'être interposé lorsque "les autres" venaient me déranger. Merci Maman d'avoir protégé mes lectures en leur demandant de me laisser tranquille.

les4a.jpg 1957 ou 58, sans doute à Ryes

Désolée d'avoir râlé lorsque tu m'appelais pour passer à table ou participer au rangement de notre pièce à jouets. Pardon d'avoir piqué tant de colères! Désolée d'avoir été si rebelle et si préoccupée par les garçons dés l'âge de 8 ans que vous m'avez conduite jusqu'à Caen pour consulter un psychologue. Je me souviens des tests et de votre admiration pour moi lorsque vous avez reçu les résultats! Pardon de vous avoir causé tant de soucis lorsque je fus renvoyée de Jeanne d'Arc puis de l'Assomption, pardon d'avoir été si souvent convoquée au conseil de discipline du lycée. Pardon Maman de n'avoir pas baissé les yeux lorsque tu me reprenais, pardon d'avoir réagi violemment, de m'être isolée et sauvée trop souvent. Merci Papa d'être venu chaque fois à ma recherche alors que j'étais cachée dans les fossés persuadée qu'on ne m'aimait pas autant que les autres, merci de m'avoir rassurée. Désolée Maman d'avoir porté des jupes trop courtes à ton goût, d'avoir laissé mes cheveux longs et roulé mes cigarettes comme Papa. Désolée d'avoir fui la religion que tu aimais tant et qui fut un carcan pour moi, pardon de t'avoir effrayée parce que j'aimais tout ce qui était péché. Pardon d'avoir heurté vos convictions et d'avoir divorcé. Pardon de vous avoir causé beaucoup d'inquiétude tant j'étais différente de la jeune fille que vous aviez imaginée et peut-être rêvée. Marie-Claire heureusement a mieux su répondre à vos attentes. C'est ce que me rappela Jane récemment qui devint mon amie parce qu'elle aimait mes bêtises et mon insolence.

1968.jpg 1968- Ferme des Bordes, Valence en brie

Mais surtout j'ai envie de vous remercier tous les deux pour ce que je suis. Merci de m'avoir enseigné les bonnes manières et un vrai savoir-vivre, de m'avoir appris la tolérance et le respect des différences. Merci d'avoir été un modèle de parents attentifs et patients, de nous avoir permis de grandir sans tape ni fessée contrairement à beaucoup de nos amis. Merci Papa d'avoir compris mes colères et de les avoir calmées. Merci Maman de m'avoir appris à écrire, à coudre et tricoter, à dessiner, chanter, jouer...Merci de m'avoir donné le sens de la bienveillance et de la générosité, de l'honneteté, de l'harmonie et de l'élégance. Merci pour la force intérieure et pour cette belle énergie qui me permet de faire tout ce que j'aime. Par-dessus tout merci Papa et Maman de m'avoir transmis une profonde joie de vivre qui m'a aidée à franchir les difficultés et me permet de ressentir aujourd'hui, à la veille de mes 70 ans (frrr...ça fait tout de même bizarre ) une immense gratitude.