mariage1.jpg
Tu étais la plus grande, l'aînée, la seule enfant qui assista au mariage de mes parents, privilège qui me rendait à la fois admirative et un peu jalouse. Nous t'appelions Mi-France, c'était affectueux mais tu n'avais rien d'une mi-femme. Maman te citait en exemple, souvent, car tu ne te grisais pas d'idées folles, vivais religieusement et sainement et avais épousé un vrai bon chrétien, Joseph, avec qui tu as créé une grande et belle famille.

1950-Stains.jpg
Tu avais six ans de plus que moi et nous n'avions pas grand chose en commun toutes les deux mais tu étais ma grande cousine, celle qui était tout en haut des marches du perron pour la photo chez Bon Papa et Mamée alors que les "petits" n'étaient pas encore nés, et surtout tu as été la première demoiselle d'honneur de Maguy pour son mariage. Tu étais la première descendante, notre tête de liste en somme, et ça c'était admirable.

1951-maguy.jpg
Après toi Marie-France, il y eut François, Jean-Marc, Marie-Liesse, Marie-Madeleine (moi), Marie-Claire, Catherine, Dominique, Pierre, François, Marie-Noëlle, Patrick, Maurice, Jean-Louis, Marc, Loïc, l'autre François juste après la petite Françoise qui bébé, avait rejoint les anges selon nos parents, Emmanuel, Christophe, Marie-Joëlle, Matthieu, 21 cousins et cousines, souvent réunis par nos parents à Neuilly, Versailles, Sèvres, à Ryes puis à Valence. Entre Mathieu et toi il y a tout juste vingt ans -1940-1960-
Je suis triste car tu viens de rejoindre un autre monde et de retrouver tes parents, tes oncles et tantes, Dominique et Jean-Louis, nos cousins partis trop jeunes, ma chère Maly, ta soeur, et ton frère François, l'aîné des garçons. Avec ceux qui sont encore là, j'irai te dire adieu et dire à tes enfants et à ton mari que tu garderas toujours dans nos coeurs l'auréole de "Notre grande cousine".